Ça fait mal sous la côte gauche en avant – que faire? Pourquoi est-ce que ça fait mal sous la côte gauche en avant, quels médicaments pour la guérir

Les maladies du tractus gastro-intestinal se trouvent partout. Selon les statistiques, chaque seconde souffre de problèmes digestifs.

Le plus souvent nous parlons de maladies de l’estomac. Tant la pathologie de cet organe que de nombreuses autres maladies peuvent donner des symptômes caractéristiques (douleur sous la côte gauche).

Il y a d’autres raisons. Que devrions-nous savoir sur cette manifestation désagréable? Considérons plus en détail

Ça fait mal sous la côte gauche devant: les causes

Il y a beaucoup de maladies qui se manifestent avec ce symptôme. Parmi eux:

• Gastrite. L’estomac est situé dans le tiers supérieur de la région épigastrique. La gastrite est une inflammation de la muqueuse gastrique. La douleur peut être observée, y compris dans la région du côté gauche (hypochondre).

• Gastroduodénite. Il représente la défaite de la partie finale de l’estomac et du duodénum. Indépendamment de distinguer cette pathologie et une gastrite, il est pratiquement impossible. Même un médecin à première vue ne sera pas en mesure de poser un diagnostic similaire. Il est nécessaire de subir quelques examens.

• Pancréatite (jet, etc.). Sous la pancréatite dans la pratique médicale signifie l’inflammation du pancréas. C’est la maladie la plus grave de la liste, car il est grave, un résultat mortel est possible.

• Blessures à la cavité abdominale. Contusions et ruptures d’organes internes localisées dans la cavité abdominale, accompagnées de douleurs douloureuses dans la zone de la lésion. Si c’est une douleur dans l’hypochondre gauche, le pancréas, le rein gauche, l’estomac, le duodénum, ​​la rate peuvent être affectés.

• Inflammation du rein gauche. Dans ce cas, la douleur est localisée dans la projection de l’organe malade. Cela peut inclure une néphrite, une pyélonéphrite, une glomérulonéphrite. Chacune des maladies décrites peut donner une symptomatologie caractéristique.

• Cholécystite. Inflammation de la vésicule biliaire. Rarement, cependant, l’irradiation (recul) de la douleur dans l’hypochondre gauche est encore possible.

• Cholithithiase (pierres dans la vésicule biliaire).

• Hépatite d’origines diverses. Il peut être confondu avec une pancréatite, car la douleur est souvent donnée à l’hypochondre gauche, malgré le fait que l’organe est situé à droite.

• Sigmoidit. C’est une inflammation du côlon sigmoïde.

• Coll. Souvent, la douleur dans l’inflammation du gros intestin est localisée dans le côté gauche en avant.

• Défait la rate.

• Ulcère de l’estomac. Dangereux pour la vie, car avec le développement du processus, la perforation de la paroi de l’estomac est possible avec le développement ultérieur de la péritonite.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles ça fait mal sous la côte gauche devant. Pour comprendre et identifier une maladie spécifique n’est possible qu’après avoir passé une série d’études instrumentales.

Symptomatologie concomitante

La symptomatologie concomitante joue un grand rôle dans le diagnostic différentiel, en raison des manifestations caractéristiques on peut soupçonner la maladie. Parmi les symptômes:

• Syndrome de la douleur. Caractérisé par une intensité différente et un caractère différent. Lorsque les douleurs de pancréatite coupant, localisées dans le côté gauche, brillent. La même chose est observée avec la gastrite, mais la douleur avec cette maladie est pire après avoir mangé, alors que le syndrome de la douleur pancréatique est constante. Dans d’autres cas, l’inconfort est douloureux, tirant.

• Phénomènes dyspeptiques. Nausées, vomissements, indigestion, tous sont des manifestations de problèmes avec l’estomac.

• Les brûlures d’estomac. L’éternel compagnon de la gastrite et de la gastroduodénite. Les brûlures d’estomac sont observées après avoir mangé et s’affaiblissent avec un estomac vide.

• Sens de l’amertume dans la bouche. C’est le plus commun pour les problèmes avec la vésicule biliaire.

• Gravité dans le côté gauche et la région épigastrique. La gravité dans la région épigastrique accompagne les problèmes d’estomac.

• Violations de la miction (oligurie – une miction rare dans de petits volumes, la polyurie – le phénomène inverse).

• Douleur donnant à la région pubienne, organes génitaux externes.

• Sensation de miction incomplète.

• Douleur dans le bas du dos.

Tous décrits (les quatre derniers points) sont des symptômes de problèmes avec le système excréteur. Probablement, les reins sont impliqués dans le processus.

Les symptômes sont extrêmement nombreux. Vous devez écouter attentivement votre propre corps. Ensuite, vous devez parler de toutes les manifestations du médecin. Il sera donc beaucoup plus facile d’exposer un diagnostic précis. Ce patient simplifie le médecin – travail, et à lui-même – la vie.

Diagnostic de la douleur dans l’hypochondre gauche

Le diagnostic commence par la sélection du bon spécialiste pour une visite. Les pathologies du tractus gastro-intestinal sont traitées par des médecins-gastro-entérologues. Il peut y avoir des problèmes avec le système excréteur. Ici, les urologues et les néphrologues viennent en aide (à ne pas confondre avec les neurologues qui soignent les pathologies du système nerveux).

La première chose que vous devez faire à un patient est de demander conseil à un médecin-thérapeute. Il donnera les directions nécessaires et aidera à déterminer la tactique de diagnostic. Lors de la consultation primaire, un spécialiste spécialisé posera des questions sur l’état du patient, la nature des plaintes, leur intensité et leur prescription. Après la collecte de l’histoire, la palpation commence.

Le médecin palpe les zones à problèmes, observant des réactions douloureuses. Grâce à la recherche physique, il est possible de déterminer la structure des organes, leur taille.

A la fin des activités diagnostiques primaires, le spécialiste pose un diagnostic approximatif et envoie le patient à la recherche instrumentale. Parmi eux:

•    Diagnostic échographique des organes abdominaux. Il est conduit dans le but d’identifier le corps du problème. Permet de déterminer avec une grande précision la pathologie. La même technique est utilisée pour évaluer l’état des reins.

•    Radiographie de l’estomac avec substance de contraste. Il est souvent prescrit, informatif dans l’évaluation de l’état de l’estomac.

•  FGD. Endoscopique, examen minimalement invasif. Vous permet de voir de vos propres yeux l’œsophage, l’estomac et les premières parties de l’intestin grêle. Il est considéré comme l’étalon-or dans l’examen de l’estomac.

•    Scintigraphie du foie et des organes du tube digestif. Il est utilisé pour évaluer l’état fonctionnel des organes du tractus gastro-intestinal.

Dans le complexe des études données il suffit pour le diagnostic.

Ça fait mal sous la côte gauche en avant: traitement

La réponse à la question de savoir quoi faire si ça fait mal sous la côte gauche en avant, suggère une réponse sans équivoque: il faut être traité. Traitement, principalement, conservateur. Seulement dans des cas exceptionnels, une intervention chirurgicale est nécessaire. Situations où la chirurgie ne suffit pas, on peut compter sur les doigts:

• Pancréatite en phase aiguë avec évolution sévère.

• Ulcère de l’estomac perforé.

• Violation de l’intégrité des organes en cas de traumatisme ou en raison de l’influence d’autres facteurs.

• Tumeurs des organes du tractus gastro-intestinal.

Dans d’autres cas, si cela fait mal sous la côte gauche, le médicament est médicamenté.

Les médicaments suivants sont utilisés:

• Médicaments spasmolytiques. Ils sont utilisés pour soulager le syndrome de la douleur en supprimant le spasme des muscles lisses des organes du tractus gastro-intestinal. Ceux-ci incluent: No-spa, Drotaverine, Duspatalin, etc.

• Anti-inflammatoire. Appliquer avec beaucoup de soin, car beaucoup ont des effets toxiques sur le tube digestif.

• Analgésiques. Sont nommés ou nommés pour une ventouse d’un syndrome douloureux. Les analgésiques doivent être choisis avec prudence.

Les analgésiques et les antispasmodiques peuvent être appliqués à leur discrétion sur une base temporaire: le risque de «lubrifier» le tableau clinique en cas d’utilisation prolongée. Vous pouvez les prendre seulement 1-3 jours, avant de visiter le bureau du médecin.

Les préparations suivantes sont également utilisées:

• Gepoprotectors – pour protéger le foie.

• Diurétiques (diurétiques en cas de problèmes rénaux).

• И т.д.

Les médicaments sont prescrits uniquement par un médecin et uniquement par les résultats des activités de diagnostic. Ainsi, la réponse à la question de savoir quoi faire si ça fait mal sous la côte gauche en avant, se suggère.

Ça fait mal sous la côte gauche en avant: prévention

Prévention de la douleur sous la côte gauche à l’avant est assez simple et comprend un certain nombre de mesures et de recommandations:

• Il est nécessaire d’adhérer à une alimentation équilibrée: la malnutrition (causes alimentaires) est un facteur important dans le développement des pathologies gastro-intestinales.

• Ne pas trop refroidir.

• Lors des premières manifestations douloureuses, vous devriez aller chez le médecin sans perdre de temps.

La douleur sur la gauche sous la côte peut accompagner une variété de maladies. Il est important de répondre à temps et de contacter un spécialiste.