Comment la pneumonie se manifeste chez les adultes – les principales causes et conséquences d’un traitement inadéquat. Prévention secondaire de la pneumonie chez l’adulte

La pneumonie est un diagnostic assez fréquent qui provoque de l’anxiété et de la peur chez la plupart des patients. Et pas en vain, parce que le diagnostic inopportun, l’absence de traitement conduit à des complications graves, dans le pire des cas – à la mort.

Dol’invention des antibiotiques, la létalité était extrêmement élevée, chaque troisième personne est décédée d’une pneumonie. À ce jour, la situation a changé, un traitement bien choisi permet d’éviter les complications, conduit à une guérison complète.

Par conséquent, il est nécessaire de reconnaître les premiers signes de pneumonie chez les adultes et consulter immédiatement un médecin.

Pneumonie chez les adultes – causes

Sous le diagnostic de pneumonie signifie un processus inflammatoire aigu dans le tissu pulmonaire, qui se manifeste par une insuffisance respiratoire, la toux et la fièvre.

Le corps a des mécanismes protecteurs pour combattre l’infection. Lorsque les bactéries pénètrent dans les voies respiratoires, les cellules du système immunitaire deviennent inoffensives, prévenant ainsi l’inflammation. Si l’immunité est affaiblie, les microbes pénètrent librement dans les poumons, ce qui entraîne une pneumonie.

Les principales causes de pneumonie chez les adultes comprennent:

• Bactéries. Les deux tiers de toutes les pneumonies sont causées par des streptocoques, des bâtonnets de haemophilus, des staphylocoques, des mycoplasmes, des chlamydia. Ce groupe est bien traitable avec des antibiotiques.

• Virus. Seulement 10-15% des pneumonies sont d’origine virale, le plus souvent elles surviennent après le SRAS.

• Les infections fongiques sont extrêmement rares, elles indiquent un fort affaiblissement de l’immunité.

Un rôle important est joué par les facteurs de risque, dans lesquels il existe une augmentation significative du risque de développer la maladie.

• Personnes âgées. Avec l’âge, les défenses du corps s’affaiblissent, l’inflammation des poumons est sévère, entraînant des complications.

• Fumer. La fumée du tabac rend le système respiratoire plus vulnérable à l’action des bactéries.

• Les processus inflammatoires chroniques dans les poumons (bronchite, asthme).

• Conditions d’immunodéficience.

• Diabète sucré.

• L’hypothermie fréquente, le SRAS sont les principales causes de pneumonie chez l’adulte.

• Risques professionnels (poussière, travail dans les mines, usines chimiques sans protection adéquate).

Les symptômes de la pneumonie chez les adultes – comment ne pas manquer l’apparition de la maladie

Les manifestations de la pneumonie sont diverses, elles dépendent de l’agressivité du pathogène, de l’état du système immunitaire humain, de l’âge. Dans certains cas, les premiers signes de pneumonie chez les adultes sont faciles à négliger ou à confondre avec les IRA banales, car le tableau clinique peut être effacé. Il est très important en cas de premiers symptômes de contacter un médecin qui, en utilisant des méthodes de diagnostic supplémentaires, confirmera ou exclura un diagnostic.

Les principaux symptômes sont:

• Toux. Il peut être sec ou humide. Pour la poursuite du diagnostic et du traitement de la pneumonie chez l’adulte, la couleur de la flegme qui se dissipe à la toux est importante. Jaune, vert indique la nature bactérienne, transparente ou blanche – plus typique pour les lésions pulmonaires virales.

• Une augmentation de la température corporelle est une réaction protectrice à l’entrée d’un microbe dans le corps. Le plus souvent, ce sont des chiffres élevés (38,5 ° C ou plus), qui sont difficiles à traiter avec des antipyrétiques.

• La transpiration, la fréquence cardiaque rapide sont des symptômes supplémentaires de la pneumonie chez les adultes.

• La dyspnée augmente avec l’exercice.

• La douleur thoracique est le plus souvent associée à une toux, ce qui indique l’implication de la plèvre dans le processus inflammatoire.

• Douleurs musculaires, faiblesse, diminution de l’appétit.

• Hémoptysie – un signe défavorable de la pneumonie chez les adultes. Le sang dans les expectorations apparaît en raison de la rupture de petits vaisseaux avec une forte toux sèche, et est également un symptôme de maladies plus graves: la tuberculose, le cancer du poumon.

Faites attention!Parfois, la pneumonie a un flux effacé – sans augmenter la température. L’attention est attirée uniquement sur la faiblesse, la perte d’appétit, la respiration rapide, la toux périodique. Dans ce cas, le diagnostic est confirmé uniquement par la radiologie.

Comment diagnostiquer une pneumonie?

Le diagnostic avec un cours typique de la maladie pour un médecin expérimenté n’est pas difficile. Il est beaucoup plus difficile de soupçonner une pneumonie quand il n’y a pas de signes majeurs: fièvre, toux, douleur thoracique. Dans ce cas, les méthodes diagnostiques instrumentales et de laboratoire viennent à la rescousse.

• Un test sanguin général est le moyen le plus simple de déterminer s’il y a des changements dans le corps et quelles recherches effectuer. Une augmentation du COE indique un processus inflammatoire dans le corps. S’il y a leucocytose – il s’agit très probablement d’une infection bactérienne, avec une augmentation des lymphocytes – une infection virale.

• L’analyse de sang biochimique pour la pneumonie détermine les protéines de la phase aiguë. Les indicateurs rénaux et hépatiques (créatinine, urée, AST, ALT) sont également importants.

• La radiographie thoracique révèle des foyers d’inflammation dans les poumons. Selon leur nombre, taille, emplacement, on peut juger de la gravité de la maladie.

Faites attention! Un critère important pour l’efficacité du traitement de la pneumonie chez l’adulte est la dynamique des rayons X. Si les zones modifiées augmentent, elles deviennent plus grandes, ce qui indique la nécessité de changer les tactiques de gestion des patients.

• Bactérioscopie, lard d’expectoration avec la définition de la sensibilité aux antibiotiques. Les expectorations sont recueillies avant la prise d’antibiotiques. Cette analyse vous permet d’identifier l’agent causal de la pneumonie, également un médicament qui sera le plus efficace dans un cas particulier.

• Méthodes de recherche supplémentaires – TDM, IRM de la cavité thoracique. Ils sont nécessaires en présence de complications, pour un diagnostic différentiel avec d’autres maladies.

Comment traiter la pneumonie?

Le traitement de la pneumonie chez les adultes est un processus complexe. Ici, beaucoup dépend à la fois du médecin et de la volonté du patient de mener à bien toutes les recommandations nécessaires.

Il est très important de ne pas s’engager dans l’automédication, même avec des symptômes légèrement exprimés, cela peut conduire à une évolution prolongée, des complications graves.

En plus du traitement médicamenteux, vous devez respecter les recommandations suivantes:

• Pendant toute la durée de la maladie, le patient doit respecter le repos au lit.

• Boisson abondante – le principal moyen de désintoxication chez les patients atteints de pneumonie. Une grande quantité de liquide aide à éliminer les toxines, les produits de la désintégration des bactéries.

• Si l’état du patient est sévère, des solutions de détoxification supplémentaires sont administrées par voie intraveineuse.

• Régime alimentaire pendant la maladie, avec une économie de fruits et de légumes. Il est nécessaire d’exclure le bonbon, car c’est un bon environnement pour la reproduction des microbes.

Le traitement médical de la pneumonie bactérienne chez l’adulte commence par le choix d’un antibiotique. Le médecin prescrit le médicament immédiatement, sans attendre les résultats du bakposseva.

1. Avec un écoulement facile, la préférence est donnée aux pénicillines protégées, aux macrolides, aux céphalosporines.

2. Les formes lourdes nécessitent une combinaison de plusieurs antibiotiques: macrolides, fluoroquinolones, céphalosporines.

3. L’efficacité est estimée en 2-3 jours. Si la condition ne s’est pas améliorée – c’est une indication directe pour changer le groupe de médicaments.

4. Lorsque la pneumonie virale nécessite des médicaments antiviraux, avec fongique – antimycosique.

5. Les expectorants aideront à expectorer avec une toux humide.

6. Pour renforcer le système immunitaire, des vitamines, des immunomodulateurs sont montrés.

7. En cas de dyspnée grave, une obstruction bronchique est recommandée en cas d’inhalation de bronchodilatateurs.

Prévention primaire et secondaire de la pneumonie chez les adultes

Prévenir la maladie est beaucoup plus facile que de le traiter. Par conséquent, les questions de prévention de la pneumonie chez les adultes doivent être prises au sérieux.

La prévention primaire vise à prévenir le développement de la maladie. Si vous suivez des règles simples, vous pouvez éviter l’apparition d’une pneumonie.

1. Renforcer l’immunité en durcissant, en marchant dans l’air frais.

2. Si nécessaire, le médecin peut prescrire des multivitamines, des médicaments réparateurs (échinacée).

3. Activité physique modérée, principalement aérobique: marche, course à pied, natation, cyclisme.

4. La nourriture fractionnée avec assez de légumes et de fruits.

5. Cesser de fumer

6. Vaccination. L’introduction d’un vaccin est une question controversée, car les micro-organismes sont en constante mutation, de nouvelles souches apparaissent, il y a un risque de pénétration dans le corps d’une bactérie ou d’un virus complètement différent.

La prévention secondaire de la pneumonie incombe à la fois au patient et au médecin. Toutes les actions visent à prévenir la réapparition de la maladie. Aux points ci-dessus de la prévention primaire, l’examen clinique est ajouté, c’est-à-dire, l’enregistrement des patients qui ont souffert de pneumonie. Ils sont obligés une fois par an de faire une radiographie des poumons, après récupération avec une périodicité d’un mois pour un test sanguin général.