Inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou chez un enfant: causes et symptômes. Méthodes de traitement de l’inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou chez un enfant

Les ganglions lymphatiques sont les composants de base dans le système lymphatique humain, dont la tâche principale est de développer des cellules immunitaires.

Ces cellules suppriment les virus et autres facteurs négatifs qui pénètrent dans le corps à partir de l’environnement.

Considérons plus en détail les causes de l’inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou chez un enfant et les méthodes d’élimination de cette maladie.

Causes de l’inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou chez un enfant

L’inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou chez un enfant ou une lymphadénite se développe pour les raisons suivantes:

1. Maladies infectieuses – c’est la cause la plus fréquente de lymphadénite chez les enfants. Dans ce cas, le plus souvent de telles maladies deviennent des maladies virales ou respiratoires aiguës (grippe, angine, rubéole, stomatite, parotidite, varicelle et autres).

2. Dommages mécaniques au pharynx.

3. Brûler la gorge.

4. Développement d’une tumeur dans le tissu lymphatique.

5. Sous-refroidissement.

6. Avitaminose aiguë.

7. Surmenage nerveux prolongé et stress chez l’enfant.

8. L’anémie

9. Couper ou d’autres dommages aux tissus mous sur le cou, à travers lesquels les microbes peuvent entrer et provoquer une inflammation.

10. L’abaissement général de l’immunité et l’affaiblissement du corps après une maladie à long terme.

11. Détérioration du métabolisme.

12. Maladies des voies respiratoires supérieures.

13. Inflammation des végétations adénoïdes.

14. Caries.

15. Amygdalite ou sinusite.

16. L’élargissement des ganglions lymphatiques sur le cou en raison des manifestations d’une réaction allergique qui s’est développée dans la chimie, la nourriture ou les odeurs domestiques.

17. L’élargissement des ganglions lymphatiques en réaction du corps de l’enfant à une vaccination récente.

Les symptômes de l’inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou chez un enfant

Habituellement, l’inflammation des ganglions lymphatiques sur le cou chez l’enfant a de tels symptômes:

1. D’abord, dès que la maladie se développe, le corps du bébé perd progressivement de la force. L’enfant devient apathique et apathique. Perd l’appétit

2. Lorsque l’inflammation se développe, le bébé augmente la température. Des maux de tête peuvent également apparaître.

3. Développement de la fièvre et des troubles du sommeil.

4. Douleur lors de la déglutition et de la palpation de la région des ganglions lymphatiques du cou.

5. Rougeur de la peau sur les ganglions enflammés et apparition d’un œdème de la zone cervicale.

6. Détérioration générale du bien-être de l’enfant.

7. Scellement de la zone des ganglions enflammés.

8. Malaise (éruption sur le corps est possible).

9. L’apparition d’un écoulement purulent du larynx est possible avec angine et lymphadénite purulente.

Inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou chez un enfant: diagnostic et traitement

Afin d’identifier la cause de l’inflammation des ganglions lymphatiques et commencer le traitement correct, il est nécessaire d’effectuer un diagnostic médical professionnel. Pour cela, il faut passer de tels tests et subir des examens:

1. Analyse générale du sang et de l’urine.

2. Visitez le thérapeute.

3. Étude d’un morceau de ganglion lymphatique (la procédure est indolore et réalisée sous anesthésie locale).

4. Investigation d’un ganglion lymphatique enflammé en y insérant une aiguille spéciale à travers laquelle son contenu est aspiré. Cette procédure fournit l’occasion d’identifier la cause profonde de l’inflammation du ganglion lymphatique.

L’inflammation des ganglions lymphatiques sur le cou chez les enfants a de telles caractéristiques de traitement:

1. Un petit patient doit toujours respecter le repos au lit.

2. L’enfant doit recevoir beaucoup de liquide chaud et des préparations vitaminées combinées pour renforcer l’immunité (uniquement pour les besoins du médecin responsable).

3. Il est nécessaire d’ajuster le régime et remplir le menu avec des fruits frais, des légumes et des jus d’eux, afin d’enrichir le corps avec des substances utiles.

4. Si la maladie est causée par des virus ou des pathologies des voies respiratoires supérieures, des antibiotiques sont prescrits à l’enfant. Ils soulageront l’inflammation aiguë et supprimeront l’infection. La durée d’un tel traitement doit être déterminée par le médecin traitant. Habituellement, le traitement dure de cinq à dix jours.

5. Pour maintenir la microflore, qui peut être perturbée lors de la prise d’antibiotiques, on prescrit des bifidobactéries et des préparations pour améliorer la digestion (Lineks, Hilak Forte).

6. En l’absence d’évolution de la température, un traitement physiothérapeutique (irradiation laser, phonophorèse, thérapie UHF) peut être administré au bébé.

7. Si l’enfant a une lymphadénite fortement amorcée et que le pus commence à recueillir du pus dans la région des ganglions, on peut prescrire au bébé un traitement chirurgical ou l’établissement de conduits spéciaux (drains) à travers lesquels le pus sera excrété.

Il est important de savoir,que l’inflammation des ganglions lymphatiques est une affection très spécifique qui, en l’absence de traitement opportun ou de diagnostic incorrect, peut entraîner de graves complications. Pour cette raison, les parents doivent savoir que pendant la thérapie, il est impossible:

1. Ne donnez pas de médicaments à l’enfant sans prescrire un médecin.

2. La maille d’iode ne doit pas être appliquée sur la zone des ganglions lymphatiques enflammés.

3. Ne chauffez pas votre gorge et appliquez des compresses chaudes ou froides sur votre cou, car cela augmentera encore l’inflammation.

4. Ne pas frotter la zone d’inflammation avec de l’alcool ou d’autres liquides chauffants.

5. Ne donnez pas de thé chaud à votre enfant (le liquide doit être légèrement chaud).

La décision la plus correcte pour une inflammation soupçonnée des ganglions lymphatiques chez le bébé sera dès que possible de consulter un thérapeute. Après l’examen initial, le médecin décide quoi faire et nomme une liste des tests nécessaires.

À la réception du thérapeute, il faut être préparé à ces questions:

1. Quand la dernière vaccination a-t-elle été donnée à l’enfant et de quoi?

2. Quel genre de douleur des ganglions lymphatiques?

3. Les douleurs dans la gorge du bébé augmentent-elles?

4. Y a-t-il eu des maladies bactériennes ou virales récentes?

5. À quelle fréquence l’enfant a-t-il plus de grippe et de rhume?

Ayant appris les réponses aux questions ci-dessus, le médecin sera plus facile de faire un tableau clinique de l’état de santé du bébé.

Plus souvent le problème de la lymphadénite au cou affecte les enfants de l’âge de 5-8 ans. Il est dû au fait que dans cette période de la vie, les bébés n’ont pas encore complètement formé l’immunité et le système de défense du corps, par conséquent, il est plus sensible à diverses maladies qu’un adulte.

Inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou chez un enfant: traitement, prévention, pronostic

En l’absence de symptômes aigus, vous pouvez pratiquer un traitement populaire pour l’inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou chez les enfants. Bien sûr, de tels médicaments ne peuvent pas guérir complètement le bébé, mais ils sont capables d’éliminer une partie de l’inflammation et de la douleur. Les meilleures recettes de cette direction sont:

1. Les moyens d’échinacée sont considérés comme l’un des antiseptiques populaires les plus efficaces, qui aident à se débarrasser des microbes quand les ganglions lymphatiques augmentent. Pour le préparer, vous devez mélanger dix gouttes de teinture d’Echinacea avec 50 ml d’eau chaude. Prenez ce médicament trois fois par jour.

2. Se gargariser avec une décoction de camomille, de souci et de menthe trois fois par jour.

3. Chaque jour, manger une cuillerée de miel, tout en le lavant avec du lait chaud. Le miel soulagera non seulement l’inflammation, mais renforcera également l’immunité.

4. Un remède pour le soda. Pour le faire, vous devez dissoudre une cuillère à café de soda et autant de sel dans un verre d’eau bouillante. Légèrement frais et rincer avec la gorge trois fois par jour. Il aidera à soulager la douleur, éliminer les microbes et réduire l’inflammation.

5. Les moyens de l’aloès. Pour le faire, vous devez couper les feuilles d’aloès et en extraire le jus. Liquide prêt devrait être pris sur une cuillère à café deux fois par jour. Avant de donner ce jus au bébé, il est recommandé de s’assurer que le bébé n’a pas d’allergies à cette plante.

6. Appliquer sur la jadéite ganglionnaire enflammée. Il se distingue par ses propriétés médicinales et aidera à éliminer l’enflure et l’inflammation.

7. Massez légèrement avec des huiles essentielles. Pour cela, vous pouvez utiliser de l’huile de lavande, de la pêche ou de l’huile d’olive ordinaire. Dans ce cas, les mouvements doivent être lisses et dirigés le long du cou de haut en bas.

Il est important de savoir,Avant d’utiliser des techniques folkloriques pour le traitement des ganglions lymphatiques enflammés chez les enfants, vous devriez consulter un médecin afin de nuire au bébé.

Pour prévenir l’apparition d’une lymphadénite chez un enfant, il convient de respecter ces règles de prévention:

1. Tempérer un enfant.

2. Maintenir le système immunitaire du bébé. Pour ce faire, il doit bien manger, éviter le stress et faire du sport.

3. Assurez-vous que l’enfant marche régulièrement à l’air frais.

4. Exclure la possibilité de courants d’air ou d’hypothermie.

5. Avec le temps, traiter les maladies infectieuses ou virales.

6. Chaque saison donne à l’enfant des complexes vitaminiques.

7. À temps pour visiter le dentiste.

8. Traiter avec des solutions antiseptiques, même de petites éraflures et des égratignures dans le cou, à travers lesquels les germes peuvent pénétrer et provoquer une inflammation.

9. Suivez l’hygiène de la bouche.

Le pronostic de la lymphadénite chez l’enfant est favorable dans la plupart des cas, en particulier si la maladie a été détectée à temps et si le traitement est commencé. Sinon, l’inflammation des ganglions lymphatiques peut donner des complications dangereuses, qui sont associées à la fixation d’une infection bactérienne, à l’exacerbation de maladies existantes et au développement du phlegmon.

Les conséquences les plus graves des ganglions lymphatiques enflammés comprennent le développement d’une intoxication sévère du corps, d’un abcès et d’une septicémie.. Dans ce processus purulent dans la région des ganglions lymphatiques nécessitera une intervention chirurgicale urgente, la mise en place d’un drainage et une antibiothérapie à long terme.

De plus, si vous commencez l’inflammation des ganglions lymphatiques ou ne la traitez pas du tout, alors l’enfant sur le cou commencera à recueillir le pus et finira par percer et pénétrer dans les tissus.. Cela menace l’infection du sang, une détérioration générale de l’état du corps et l’apparition d’une forte intoxication.