Inflammation du prépuce chez l’homme: causes, symptômes, risque de maladie. Méthodes de traitement de l’inflammation du prépuce chez les hommes

Inflammation du prépuce, malheureusement, n’est pas rare chez les hommes.

Cette maladie affecte la peau du pénis et menace avec des conséquences graves.

Considérez plus en détail les symptômes de l’inflammation du prépuce chez les hommes et les moyens d’éliminer cette maladie.

Inflammation du prépuce chez l’homme: causes

La balanoposthite la plus courante se développe pour les raisons suivantes:

1. Non respect de l’hygiène personnelle des organes génitaux de l’homme, à cause de laquelle sous le prépuce commence à accumuler une substance spéciale (spegma). Il crée des conditions favorables au développement rapide des microbes, qui infectent également les tissus infectés.

2. Utilisation de lingettes humides, de graisses, de savons ou d’autres produits d’hygiène qui provoquent une irritation et une inflammation subséquente du prépuce.

3. L’utilisation de préservatifs de qualité inférieure qui affectent la peau tendre du pénis et provoquer son inflammation.

4. Diverses réactions allergiques à certains aliments peuvent donner une impulsion au développement de l’inflammation du prépuce.

5. Défaite par diverses bactéries.

6. La défaite des organes sexuels par des maladies sexuellement transmissibles (parfois avec des relations sexuelles non protégées).

7. Virus de l’herpès.

8. Lésions fongiques.

9. Diabète sucré, qui n’est pas traité.

10. Inflammation causée par l’urine.

11. Divers agents pathogènes (Candida, Trichomonas, Papilloma Virus).

12. Lichen plat.

13. Divers défauts dans la structure physiologique de la région génitale de l’homme, à cause de ce qu’il devient plus enclin à la pathologie du pénis.

Inflammation du prépuce chez l’homme: symptômes et signes

La balanoposthite a de telles particularités de son cours:

1. Au tout début de la maladie, un homme commence à ressentir une sensation de brûlure désagréable en urinant et une forte démangeaison du gland du pénis.

2. Au fil du temps, la peau de la tête du pénis va commencer à se contracter, et les démangeaisons vont se transformer en un syndrome douloureux prononcé.

3. Lorsque l’inflammation se développe, le patient se sent mal à l’aise. Chair rougie à l’extérieur de façon notoire.

4. Lorsque la tête est palpée, le patient ressent des douleurs aiguës. Il lui est également difficile de tirer le prépuce et d’ouvrir la tête.

5. Avec une infection fongique ou bactérienne du prépuce, une fièvre peut causer de la fièvre, de la fièvre et des frissons. Du prépuce et de l’urètre, mucus blanc avec un mélange de pus. Ceci est un signe alarmant, ce qui indique un besoin urgent de commencer une thérapie antibactérienne.

6. Au fil du temps, tous les signes d’intoxication apparaissent: mal de tête, malaise, nausée, faiblesse et somnolence. Disparaît la libido.

7. Fréquent envie d’aller aux toilettes.

8. L’apparition d’une éruption sur le contour du pénis.

Inflammation du prépuce chez l’homme: diagnostic et traitement

Lorsque les premiers signes d’inflammation apparaissent, vous devez contacter un urologue. Il va recueillir l’anamnèse, examiner les organes génitaux et prendre un écouvillon de la tête du pénis.

Pour un diagnostic précis de la maladie, il est nécessaire de réaliser de telles études:

1. Semis bactériologiques.

2. Les analyses ne sont pas une exception à la syphilis.

3. Examen de la décharge de l’urètre.

Le traitement de la balanoposthite est choisi pour chaque patient individuellement, en fonction des résultats des tests, des causes de la pathologie et des symptômes observés.

La thérapie traditionnelle prévoit:

1. Assigner des antiseptiques contre les germes. Typiquement, une solution de peroxyde d’hydrogène faible est utilisée à cette fin. Ils ont besoin d’essuyer la tête du pénis sur une base quotidienne.

2. Avec le rougissement de la peau, des onguents anti-inflammatoires et de la crème topique sont prescrits.

3. Dans les infections fongiques, les onguents antifongiques (Clotrimazole). Ces groupes de médicaments luttent efficacement contre les champignons et inhibent leur activité.

4. À l’intoxication de l’organisme et la lésion infectieuse se fixent les préparations antibactériennes fortement agissant.

5. Il est très utile d’essuyer le pénis avec des solutions antimicrobiennes.

6. Pour soutenir le système immunitaire, le patient est montré en train de prendre des complexes vitaminiques.

7. Pour la période de traitement, le patient devrait s’abstenir de rapports sexuels.

8. Si le corps est affaibli, des médicaments immunomodulateurs peuvent être prescrits.

9. À température élevée, le patient peut être prescrit des agents antipyrétiques (paracétamol).

10. Avec l’apparition d’une décharge purulente, le patient est montré des mesures thérapeutiques plus radicales. Il doit appliquer régulièrement sur la place enflammée comprime avec des pommades et essuyez soigneusement la tête du pénis avec des teintures antiseptiques. Une antibiothérapie à long terme est également recommandée (au moins deux semaines). Après cela, il est nécessaire de prendre une seconde culture pour l’étude et, si nécessaire, continuer le traitement en remplaçant les préparations par des analogues.

11. Avec le développement du phimosis, un traitement chirurgical est indiqué. Il est fait en coupant la chair enflammée extrême. Après que l’inflammation s’estompe, le prépuce est de préférence enlevé pour empêcher la maladie de récidiver.

Inflammation du prépuce chez l’homme: traitement, complications, prévention

À l’étape initiale de l’inflammation (avant l’apparition du pus) il est possible de pratiquer les méthodes nationales du traitement. Les meilleures recettes sont:

1. Les moyens de l’aloès. Pour ce faire, vous devez bien rincer les feuilles de cette plante et nettoyer leur peau, ne laissant que la chair. Il devrait être appliqué à l’endroit enflammé pendant une demi-heure deux fois par jour.

2. Teinture pour usage externe:

• Prenez 6 feuilles de millepertuis et versez 200 ml d’eau bouillante sur elles;

• insister pour une demi-heure;

• Souche et essuyez la zone enflammée après le bain deux fois par jour. Il soulagera la douleur et les germes.

3. Broyer les feuilles de plantain et les appliquer comme lotions à la chair enflammée. Laissez pendant une heure. Répétez la procédure trois fois par jour.

En l’absence de traitement en temps opportun, ou avec la mauvaise thérapie, le patient peut développer de telles complications dans l’état:

1. Perte de désir sexuel.

2. Apathie et irritabilité.

3. Sensation d’altération de la tête du pénis.

4. L’apparition de fissures et d’ulcères sur la tête en raison de la sécheresse sévère.

5. La violation de la flore naturelle dans le pénis menace d’augmenter le risque d’infection.

6. La douleur pendant les rapports sexuels, la miction et même la marche peuvent survenir avec une inflammation chronique du prépuce.

7. En l’absence de traitement, un homme risque de tomber malade de l’urétrite.

8. La cystite se développe avec le stade avancé de l’inflammation (il peut être non seulement chez les femmes).

9. L’inflammation purulente peut entraîner une altération grave des fonctions du pénis. De plus, dans cet état, un homme risque de développer une prostatite.

10. L’inflammation chronique peut durer longtemps, seulement de temps en temps exacerbée. Néanmoins, cette condition est dangereuse, car parfois elle peut provoquer des pathologies oncologiques des organes génitaux.

Afin de réduire le risque de développer une balanoposthite, vous devez suivre les recommandations suivantes du médecin:

1. Gardez les vêtements propres et changez-le deux fois par jour. Dans ce cas, les sous-vêtements d’un homme doivent être faits de matériaux naturels et ne pas avoir une couture trop serrée.

2. Effectuer l’hygiène des organes génitaux au moins deux fois par jour. C’est seulement de cette manière que vous pouvez vous sauver de l’accumulation d’épeautre.

3. Pour laver les parties génitales, il est recommandé aux hommes d’utiliser des herbes liquides à base d’herbes ayant un effet antibactérien.

4. Avoir un partenaire sexuel permanent. Au contact sexuel occasionnel le contact devrait être protégé (le préservatif, le meilleur assistant).

5. Il est important non seulement de surveiller l’état des organes génitaux masculins, mais aussi de surveiller et de vérifier le système reproducteur féminin. Cela s’explique par le fait que la santé des hommes dépend directement de l’état des organes génitaux féminins et en présence de maladie chez le partenaire, l’homme court aussi le risque d’avoir les mêmes problèmes.

6. Régulièrement, il est nécessaire de rendre visite à l’urologue et d’effectuer un examen de contrôle.

7. Si les premiers soupçons et les symptômes de la maladie se produisent, vous devriez consulter immédiatement un médecin jusqu’à ce que la pathologie a conduit à l’apparition de complications.

Dans de nombreux pays, en raison du risque d’inflammation du prépuce, la circoncision est recommandée, mais dans la mise en œuvre d’un certain nombre de règles préventives, il est possible d’éviter cette procédure, sans s’exposer au risque d’inflammation.