La température chez un enfant sans symptômes – toutes les causes possibles. Allocation pour les parents

L’escalade de la colonne du thermomètre au-delà de la marque de 37 degrés chez de nombreuses mères provoque une légère panique. Et si la température du bébé est de 38 ans et plus, avec l’absence totale de signes supplémentaires, alors les soucis et les sentiments des parents vont à l’encontre de l’échelle.

Parfois, la fièvre légère est une réaction tout à fait normale de l’organisme de l’enfant à des stimuli externes, mais il y a aussi des situations moins inoffensives. Par conséquent, les parents doivent être conscients des causes possibles de la fièvre asymptomatique et être en mesure de prendre les bonnes décisions.

Les principales causes de la température sans symptômes supplémentaires

1. Surchauffe

Les cinq premières années de thermorégulation chez un enfant ne sont pas assez développées. Une légère augmentation des indicateurs de température peut conduire à des raisons banales:

– présence à long terme du bébé dans une pièce chaude et étouffante;

– Soleil d’été agressif;

– des vêtements trop chauds et trop serrés;

– des jeux longs et trop mobiles;

– envelopper les bébés et en trouvant longtemps une poussette au soleil.

Dans ces cas, la température peut augmenter de 37 à 38,5 degrés. Maman devrait mettre le bébé à l’ombre, enlever les vêtements en trop, donner un verre et essuyer le corps du bébé avec de l’eau fraîche, la pièce doit être bien ventilée. Si la cause de l’augmentation de la température est une surchauffe, la colonne du thermomètre descendra à des chiffres normaux dans une heure.

2. Les dents sont coupées

Certains enfants effraient les parents en raison de la présence de températures anormales dues aux poussées dentaires, bien qu’à cette occasion les opinions des médecins diffèrent. Néanmoins, si maman a vu les gencives enflées et rougies, et que le bébé est agité et ne veut pas manger, l’une des raisons peut être celle-ci. La marque maximale sur le thermomètre peut être de 38 ° C, cet indicateur est généralement présent pendant 2-3 jours. Soulager l’état de la victime aidera les gels anesthésiques spéciaux, la chaleur abondante, l’annulation des jeux trop émouvants et, bien sûr, l’attention accrue et l’affection de la mère.

3. Réponse à la vaccination

Certains enfants réagissent fébrilement à l’introduction du vaccin. Cependant, dans ce cas, le bébé ne ressent aucune autre sensation désagréable, bien que la température puisse atteindre 38-38,5 degrés et durer 2-3 jours.

4. Présence d’une infection virale

Le premier jour, un virus insidieux ne peut se manifester que par la présence d’une température assez élevée, obligeant la mère à s’inquiéter et à trier les variantes possibles de ses causes.. Mais le deuxième ou le troisième jour, il y a des symptômes associés à la maladie – toux, écoulement nasal, éruption cutanée ou rougeur de la gorge, qui indiquent exactement l’infection par le virus.. Ne vous précipitez pas pour abaisser la température avec des préparations médicales, il est préférable de créer des conditions confortables pour un contrôle efficace de l’organisme de l’enfant – pour fournir une boisson copieuse, de l’air frais et une température de 20-22 degrés dans une pièce,. L’essuyage de la peau humide, le remplacement rapide des vêtements en sueur, l’attention et la communication calme faciliteront l’état du bébé. Souviens toi! Les antibiotiques pour l’infection virale sont inefficaces.

5. Exanthème soudain

Les infections virales incluent la maladie, qui est le plus souvent affectée par les bébés de 9 à 24 mois. La maladie est causée par le virus de l’herpès et se manifeste par la fièvre, une température de 38,5-40 degrés sans autres symptômes. Cependant, il y a bientôt une éruption cutanée-papuleuse, peut-être une augmentation des ganglions lymphatiques – cervicale, sous-maxillaire, occipitale. Toutes les manifestations de la maladie disparaissent après environ 5-6 jours.

5. Infection bactérienne

Après avoir souffert d’IRA, et parfois indépendamment, il peut y avoir une infection bactérienne. Il est caractérisé par un certain nombre de signes, à noter que le premier jour de la maladie, seul un médecin. Les maladies découlant de cette raison comprennent:

– amygdalite – plaque et pustules sur les amygdales, douleur à la déglutition, forte fièvre. Les enfants sont malades seulement plus d’un an, plus souvent après deux ans;

– stomatite – refus d’alimentation, salivation, fièvre, vésicules et plaies sur la muqueuse buccale;

– otite – l’enfant ne mange pas, est capricieux, attrape une oreille malade, la température est élevée;

– pharyngite – le cou du bébé est rouge, il y a des éruptions et des plaies sur elle;

– les infections du système génito-urinaire – se produisent assez souvent chez les enfants jusqu’à trois ans. Parfois, à température élevée, des symptômes pas très agréables sont attachés – douleur pendant la miction et plus fréquente. Pour clarifier le diagnostic, vous devez faire un test d’urine en laboratoire.

Parmi les autres causes possibles de fièvre chez les enfants, en l’absence d’autres symptômes, il convient de noter une cardiopathie congénitale, des plaies enflammées sur la peau ou les muqueuses, des réactions allergiques.

Que devrait faire la mère si l’enfant a de la fièvre sans symptômes?

Toute augmentation de la température est un signe de la lutte d’un enfant avec des infections non invitées ou des influences externes défavorables. Ne paniquez pas et donnez immédiatement un antipyrétique. Tout d’abord, il est nécessaire de mesurer la température, ne pas compter sur des sensations tactiles. Si le bébé n’a pas d’anomalies congénitales ou de maladies chroniques, les actions de la mère sont les suivantes:

– à une température de 37-37,5 degrés, aucun effet médical n’est requis, le corps essaye seul de faire face au problème;

– si les lectures du thermomètre se situent entre 37,5 et 38,5 degrés, la mère n’a besoin que d’une intervention physique – essuyer l’enfant à l’eau, aérer la pièce, lui fournir une boisson chaude abondante;

– une température de 38,5 degrés et plus nécessite des médicaments antipyrétiques. Le plus souvent, les bébés reçoivent du panadol, du nurofène et d’autres médicaments. Chaque mère devrait être prête pour une situation similaire et, après une consultation préalable avec le médecin, avoir dans l’armoire à pharmacie le remède nécessaire.

Si la température baisse rapidement après la prise des antipyrétiques, mais augmente rapidement et au niveau précédent, cela peut indiquer la présence d’une infection virale – rougeole, varicelle, rubéole. Dans ce cas, vous devriez inviter un médecin à votre domicile.

Température élevée sans symptômes – quand consulter un médecin

Si la fièvre persiste le quatrième ou le cinquième jour, il est nécessaire de montrer l’enfant au pédiatre. Le symptôme peut indiquer la présence d’un foyer d’inflammation ou d’infection bactérienne. Des analyses de sang et d’urine aideront le médecin à clarifier l’image et à prescrire un traitement efficace. Mais il y a des situations où une aide spécialisée est requise immédiatement. Appelez l’ambulance si le bébé a:

– une pâleur aiguisée et une léthargie;

– difficulté à respirer;

– fièvre avec des agents antipyrétiques;

– des convulsions.

Soyez attentif au bébé, ne le laissez pas sans surveillance, si à des températures élevées il n’y a aucun signe évident de maladie. La tâche de maman est d’aider l’enfant à faire face à une condition inhabituelle et à trouver sa cause.

Température subfébrile – qu’est-ce que cela signifie

Parfois, le bébé se sent très à l’aise, ne se plaint pas, et seule une mesure de température occasionnelle révèle son augmentation dans la gamme de 37-38 degrés. Une telle condition peut durer un mois entier, et est déterminée par les médecins, comme la température subfébrile. Le bien-être extérieur apparent peut être trompeur, car une élévation prolongée de la température signale des problèmes dans le corps de l’enfant qui coulent dans le secret. Les maladies caractérisées de cette façon sont nombreuses – l’anémie et l’invasion helminthique, l’allergie et le diabète, les maladies du cerveau et diverses infections latentes. Détectez-les avec des tests de diagnostic et des tests spéciaux.

Considérant le stress constant subi par l’organisme fragile des enfants sous l’influence de la température constamment élevée, il n’est pas nécessaire de retarder la visite chez le médecin. Très probablement, la consultation d’experts tels que l’endocrinologue, le neuropathologiste, l’oto-rhino-laryngologiste, l’immunologiste. Seulement en examinant attentivement le bébé, il sera possible de diagnostiquer correctement et de prescrire le traitement nécessaire. La raison de la fièvre de bas grade peut être une diminution de l’immunité, une violation de la thermorégulation, des processus infectieux et inflammatoires.

Si le diagnostic exclut la présence d’infections cachées, il faut veiller à augmenter les forces protectrices du corps de l’enfant. Durcissement, longues promenades en plein air, nutrition adéquate, sommeil sain et sain – toutes ces mesures augmenteront l’immunité et permettront de revenir aux indications normales du thermomètre.

Température sans symptômes chez un nourrisson

Les miettes de nouveau-nés n’ont pas de système de thermorégulation bien établi, de sorte que la température de 37-37,5 degrés chez les bébés ne devrait pas causer d’inquiétude. Bien sûr, dans le cas où un bébé avec un appétit mange, est profondément endormi et non capricieux. Lorsque la température augmente, ne recourez pas à l’utilisation de médicaments, il est préférable de consulter un médecin. Pour éviter la surchauffe, vous n’avez pas besoin d’envelopper votre bébé et de négliger l’aération de la pièce.

Dr. Komarovsky sur la température sans symptômes

Le médecin, à qui l’écrasante majorité des jeunes mères font confiance, pense qu’en été, la cause principale de la fièvre sans symptômes associés est la surchauffe banale, et pendant la saison froide – les infections virales. Dans la plupart des cas, la moitié des parents consultent immédiatement un médecin, le reste – ils préfèrent attendre un peu en regardant le bébé. Si la mère prend les conseillers du médecin, alors dans la lutte pour la santé de l’enfant il y en a déjà deux, ce qui est toujours plus sûr et meilleur. En cas d’attente de l’apparition de certains signes, il est nécessaire de rappeler les raisons pour lesquelles l’inscription à un établissement médical devient obligatoire:

1. Le troisième jour après l’augmentation de la température, aucune amélioration n’est observée, c’est-à-dire que la colonne du thermomètre n’est pas tombée même de plusieurs divisions.

2. Le cinquième jour tient encore la température, alors qu’il devrait déjà devenir normal.

La lutte contre la maladie ne devrait pas commencer avec des sirops qui réduisent la fièvre, mais avec l’humidification de la pièce, une aération régulière et une consommation abondante.. C’est-à-dire, il est nécessaire de créer les conditions les plus confortables pour que l’organisme du bébé soit capable de combattre la maladie.

Les raisons de l’augmentation de la température Dr Komarovsky partage sur:

– non infectieux – surchauffe;

– Les infections virales qui vont de leur propre chef. Une caractéristique distinctive est la peau rose vif;

– infections bactériennes – accompagnées de certains symptômes qui ne peuvent être ressentis immédiatement – éruption cutanée, diarrhée, mal de gorge ou oreille. La peau est généralement pâle, et le bébé est apathique et indifférent. Ceci est presque une confirmation à 100% du diagnostic, en raison de l’isolement des toxines par les bactéries. Dans ces cas, les médecins utilisent un traitement antibiotique, ce qui permet de faire face efficacement au problème.

Eugene Komarovsky pense que le simple fait d’élever la température ne constitue souvent pas une menace particulière, mais afin de ne pas vous gronder plus tard pour la lenteur, il est préférable de consulter un médecin.