Lymphadénite sous-maxillaire: qu’est-ce que c’est? Comment se développe la lymphadénite sous-maxillaire, comment la traiter et que faire: les réponses du médecin

Toute personne vivant au moins une fois a souffert d’une maladie respiratoire aiguë. Beaucoup de gens souffrent de cette maladie, comme ils disent, sur leurs pieds.

Peu de gens peuvent penser qu’un froid banal peut entraîner de graves conséquences, mais c’est toujours le cas. L’une des complications de l’ARVI est la lymphadénite. Dit simplement – l’inflammation des ganglions lymphatiques.

Ceci est une pathologie grave, en l’absence de traitement est tout à fait capable de conduire à des conséquences désastreuses. Pour éviter cela, il est important de vous doter de connaissances médicales.

Qu’est-ce que la lymphadénite sous-maxillaire et quel est le mécanisme de son développement?

Lymphadénite, comme déjà mentionné, est une lésion inflammatoire du système lymphatique d’un caractère local. Il se développe selon un schéma simple. Le système lymphatique humain se compose de vaisseaux lymphatiques spéciaux. Dans de nombreuses parties du corps, il existe des joints capsulaires spéciaux – des ganglions lymphatiques. Ces nœuds sont chargés de protéger le corps contre les “envahisseurs” dangereux.

À un certain moment après une infection virale respiratoire aiguë ou en présence d’un foyer d’inflammation chronique, les agents infectieux entrent avec un flux sanguin dans les ganglions lymphatiques. Le corps réagit immédiatement, ce qui provoque une inflammation. Métaphoriquement parlant, les ganglions lymphatiques, comme les filtres biologiques, retiennent les micro-organismes pathogènes et «s’encrassent», c’est pourquoi la lymphadénite se développe.

Contrairement à l’idée possible de l’innocuité de la pathologie décrite, il faut dire que ce n’est pas le cas. En l’absence de traitement compétent, la maladie est tout à fait capable de conduire à un résultat létal. Par conséquent, il est si important de reconnaître la maladie à temps et de procéder à un traitement approfondi.

Les causes de la lymphadénite sous-maxillaire

Lymphadénite peut être décrite comme une maladie polyéthiologique, car il existe de nombreuses causes possibles de cette maladie. Parmi les plus communs:

• Histoire de la gorge. Amygdalite, amygdalite chronique. Toutes ces maladies sont tout à fait capables de déclencher la formation de lymphadénite.

• Présence de maladies de l’oreille. Tout d’abord, nous parlons d’otite (inflammation de la membrane tympanique), etc.

• Problèmes dentaires. Dans ce cas, on peut parler de pathologies du profil dentaire dans son ensemble: les dents cariées, la gingivite, la parodontite, toutes ces maladies sont tout à fait capables de provoquer une lymphadénite.

• Infections récentes sans localisation. ARVI, la trachéite, la laryngite, la bronchite, la pneumonie et d’autres maladies infectieuses peuvent être des déclencheurs de la lymphadénite.

• La présence de foyers lointains d’inflammation chronique. Les maladies sexuellement transmissibles sont particulièrement dangereuses. La défaite immédiate des ganglions lymphatiques sous-maxillaires se produit souvent en raison d’un contact oral non protégé.

• Présence de lésions tuberculeuses. La baguette de Koch ne conduit pas toujours à un inévitable processus de tuberculose. Certaines personnes peuvent ne pas être conscientes de leur propre infection. Dans ce cas, le micro-organisme est dans un état «dormant», supprimé. Cependant, dans certains cas, même les bactéries inactives peuvent affecter les ganglions lymphatiques.

Ce n’est pas une liste exhaustive des causes de la lymphadénite sous-maxillaire. Cependant, les facteurs décrits ci-dessus sont le plus souvent rencontrés.

Les premiers symptômes de la lymphadénite sous-maxillaire

• Le premier et le plus commun des symptômes de la lymphadénite sous-maxillaire est la douleur. Le syndrome douloureux est localisé dans la partie inférieure de la tête, juste en dessous de la mâchoire inférieure. Douleur intense, douloureuse, tirant. Augmenté par la mastication, bâillement, avec des tours et d’autres mouvements de la tête. Au fur et à mesure que la maladie progresse, la douleur devient constante, mordante, sans possibilité d’auto-soulagement du syndrome.

• Sentiment d’éclatement dans la région sous la langue. Ce signe de lymphadénite sous-maxillaire est dû à un œdème sévère et à une inflammation du ganglion lymphatique.

• Incapacité d’avaler normalement, parler. On dirait que cet état est comme essayer d’avaler un trop gros morceau de nourriture. Cela et d’autres affichages sont causés par une inflammation des lymphonodus.

• Il peut y avoir des difficultés à respirer. Dans ce cas, le teint devient bleuâtre. En outre, la cyanose du triangle nasolabial est formée.

• Compactage observé sous la joue. La taille de celui-ci dépend directement de la gravité du processus pathologique actuel. Cela peut être une formation tumorale minimale, ou peut-être un ganglion lymphatique «gonflé», de la taille d’un œuf de poule.

• Hyperthermie. Sinon – une augmentation de la température du corps. En règle générale, la température augmente considérablement, jusqu’à 39-40 degrés.

• Sentiments beganiya insectes.

• Maux de tête.

• Transpiration.

Dans un complexe ces signes lymphadénite sous-maxillaire se rencontrent plus souvent.

Mesures de diagnostic

La première chose à faire est de voir un médecin. En règle générale, le traitement de la lymphadénite est effectuée par les oto-rhino-laryngologistes, les médecins et les chirurgiens. Tout d’abord, il est recommandé de consulter un médecin-thérapeute. Cela aidera à déterminer le diagnostic ultérieur. L’examen, en règle générale, ne présente pas de problèmes particuliers. Tout commence par la collecte de l’anamnèse: clarification de la nature des plaintes, leur durée, etc.. Même un aspirant médecin détectera infailliblement la lymphadénite. Il y a un certain nombre de manifestations caractéristiques qui aident à identifier la maladie déjà au stade de l’examen primaire.

• Un ganglion lymphatique agrandi (ou plusieurs ganglions lymphatiques à la fois).

• Sensation de douleur pendant la palpation.

• Développement rapide de la maladie, les ganglions lymphatiques se développant particulièrement rapidement.

• Sensation des phoques sur les ganglions lymphatiques lors de la palpation.

• Rougeur dans la zone du noeud affecté. Témoin du processus inflammatoire dans les structures environnantes.

• Irradiation du syndrome de la douleur dans la région de l’oreille, de la gorge et des yeux.

• La présence de la température du corps.

Tous ces signes sont facilement révélés lors de la collecte de l’anamnèse et de l’examen physique (palpation).

Traitement de la lymphadénite sous-cutanée

Le traitement devrait être complet. Dans la première étape, la lymphadénite est traitée avec des méthodes conservatrices. La thérapie est pratiquée par des chirurgiens, des dentistes. L’essence du traitement est de résoudre deux problèmes: l’assainissement du foyer d’une infection chronique, ainsi que l’élimination du syndrome de la douleur. Des préparations spéciales sont prescrites à ces fins:

• Agents antibactériens. Le plus souvent, la lymphadénite est d’origine bactérienne.

• Anti-inflammatoires. Aide à soulager l’inflammation. Le type de médicament est sélectionné exclusivement par le médecin.

• Analgésiques. Aide à arrêter le syndrome de la douleur.

À la fin de la période aiguë, la physiothérapie. La préférence est donnée aux courants, à l’électrophorèse, au réchauffement.

L’assainissement des foyers pathologiques est un peu plus difficile. Ceci est souvent fait par les dentistes (abcès ouverts, traiter les dents cariées). Dans des cas exceptionnels, il est impossible de faire sans ouvrir le ganglion lymphatique.

Le traitement de la lymphadénite sous-maxillaire doit être complexe. Alors seulement, l’effet thérapeutique sera atteint.

Prévention de la lymphadénite sous-clavière

Prévention de la lymphadénite sous-maxillaire vise à éradiquer les facteurs qui peuvent causer cette maladie. Parmi les activités:

• Traitement opportun chez le dentiste. Toute lésion de la cavité buccale est une source potentielle d’infection, ce qui augmente le risque de développer une lymphadénite.

• Assainissement aussi rapide des foyers d’infection chronique: amygdalite, otite moyenne, laryngite, trachéite, toutes ces maladies ont un impact extrêmement négatif sur la santé globale. En particulier, les ganglions lymphatiques submaxillaires souffrent.

• Respect du repos au lit et de toutes les recommandations d’un médecin dans le cadre de l’ARVI. Transférer la maladie ou la maladie “sur les jambes ou les pieds”, en aucun cas, c’est impossible.

Le complexe de ces mesures est suffisant pour prévenir la formation de la maladie.

Foire aux questions

Est-il possible de guérir sans consulter un médecin?

Non. La lymphadénite est trop dangereuse. Avec lui, vous ne devriez pas “flirter”, vous devez le traiter. Cela ne peut être fait que par un médecin. Avec votre propre force, vous pouvez enlever une certaine symptomatologie, mais pas plus. Le processus va se poursuivre, et cela est lourd de complications, telles que la septicémie, etc.

Est-ce que la lymphadénite est vraiment dangereuse?

Oui, ce n’est pas une maladie inoffensive.

Est-il possible de réchauffer le ganglion lymphatique affecté?

En aucun cas. Ceci est la voie directe vers la septicémie et d’autres complications, car au niveau de la lésion, la circulation sanguine s’améliore considérablement. Il est également impossible de geler le lieu de la blessure.

Lymphadénite est une maladie commune et dangereuse. Cela signifie qu’il est nécessaire de le traiter avec sérieux. Sinon, les conséquences négatives ne peuvent être évitées.