Marié 3 ans: comment survivre à la première ligne de crise

Il n’y a pas si longtemps, vous viviez en paix et en harmonie et vous vous admiriez. Mais le temps passe, et l’homme de vos rêves change au-delà de la reconnaissance: il y a des habitudes «stupides», de l’irritation, du mécontentement dans la vie et beaucoup d’autres réclamations. Si cela commence à se produire dans votre vie, vous risquez de faire face à une crise de trois ans dans les relations familiales.

Le délai de la crise familiale de trois ans est assez large: selon les sociologues, de deux à cinq ans. Certains couples trouvent la force de surmonter cette crise, tandis que d’autres ne peuvent pas faire face aux problèmes qui ont été entassés, séparés pendant un certain temps ou soumis à un divorce.

Pourquoi y a-t-il une crise dans les relations familiales?

Mariage – un moment solennel et important. Les Amérindiens et les amis vous souhaitent une longue vie heureuse et la capacité de surmonter ensemble les difficultés. Vous hochez la tête d’un air fatigué, pensant que votre relation ne sera pas affectée par le problème – après tout, vous aimez vraiment un ami. Mais 2-3 ans passent et vous réalisez avec horreur qu’au lieu d’un mari aimant et compréhensif, chaque jour un homme irrité et fatigué apparaît devant vous. Les scandales constants, le mécontentement et les reproches mutuels vous distraient les uns des autres. La situation n’est pas sauvée même par le sexe spontané. Pourquoi cela se passe-t-il?

  • Les conjoints en ont marre. Romance et enthousiasme sont restés, le couple “a enlevé les lunettes roses” et s’est vu sous un jour différent: avec tous les défauts, les bizarreries et la propre attitude face à la vie. Quand les “hormones du bonheur” passent, les actes amusants et inessentiels de la bien-aimée commencent à irriter et à agacer, et le désir de “l’ajuster” à soi-même n’amène pas le succès.
  • L’extinction du désir sexuel. Au fil du temps, la vie sexuelle du couple devient plus fraîche: depuis 3 ans ils ont minutieusement étudié leurs “habitudes” au lit. Le manque de temps, la fatigue, le manque d’expériences sexuelles ne provoquent pas le désir de faire l’amour. Il y a une crise des relations sexuelles, qui provoque des scandales, des querelles et de l’insatisfaction avec la vie.
  • L’apparence de l’enfant. En règle générale, le premier-né apparaît dans un couple marié après 2-3 ans de vie commune. Cet heureux événement change radicalement la vie de famille. Les nuits sans sommeil, les cris constants d’un bébé et le manque de sommeil éternel ne laissent pas la possibilité physique à une femme de donner de l’affection, de l’attention et de la tendresse à son mari, comme dans “l’ancien temps”. Prendre soin de son mari se fane en arrière-plan. Beaucoup d’hommes ne veulent pas comprendre la diminution de l’attention d’une femme aimée et ses reproches fréquents. Le couple se querelle, jurant de réticence à se comprendre.

Comment surmonter la crise dans la relation?

Tout le monde sait que les relations familiales exigent un travail constant. Mais pour beaucoup, ce sont des mots vides et dès que la crise survient, les partenaires se présentent pour demander le divorce. Selon les statistiques, environ 40% des mariages russes s’effondrent dans la troisième année de vie ensemble. Beaucoup croient que le fait même de vivre avec un être cher “dans le même plan” est un grand cadeau pour lui – et ne veut rien investir dans la relation. Sur la question “Comment surmonter la crise du mariage de trois ans?”, Les psychologues répondent avec assurance: “Nous devons travailler sur les relations.”

  • La femme ne devrait pas devenir une femme grincheuse. Vous ne pouvez pas constamment reprocher à son mari ses défauts et ses étranges habitudes. Les psychologues disent: la vraie cause du mécontentement avec un homme est dans l’insatisfaction psychologique d’une femme. Peut-être avez-vous des problèmes dans la vie sexuelle ou dans la sphère matérielle. Il est nécessaire de discuter à haute voix avec le conjoint, puis le problème sérieux “va partir d’un endroit”, et le mécontentement constant laissera de côté.
  • Une femme devrait exprimer ouvertement ses désirs. Comme vous le savez, un homme ne comprend pas les allusions des femmes. Les raisonnements sur l’amour et le sens de la vie peuvent le conduire dans une impasse. Dites-lui directement que c’est difficile pour vous et qu’il devrait vous aider: tous les soirs, sortez les poubelles, préparez un souper le week-end, etc.. De tels souhaits rationnels sont mieux perçus par un homme que des demandes abstraites accompagnées de mécontentement.
  • Les relations nécessitent des mises à jour. Pour toute relation, la romance est nécessaire. Ceci s’applique à 3, 5, 10, 20 ans de vie commune. Parmi les problèmes quotidiens et les problèmes de la vie, il faut trouver le temps pour la tendresse et la romance. Disposez votre mari d’un dîner romantique classique, et la femme querelleuse avec un tas de revendications pour se transformer en sa femme préférée, dont il a si longtemps rêvé.
  • Un enfant n’est pas un motif de divorce. Si la crise familiale a eu lieu après la naissance d’un enfant, vous devez traiter correctement la situation. Rappelez-vous que les enfants grandiront rapidement et «s’envoleront loin du nid des parents». Une femme qui a réussi à garder une famille restera avec son mari; Si elle a choisi de se consacrer exclusivement à l’enfant – très probablement, elle restera seule. Cela dépend de la femme, quel genre de vie sera après la naissance de l’enfant – irrité et fatigué ou plein de compréhension mutuelle et d’amour. Le conjoint doit comprendre que le mari se fatigue aussi au travail, et donc à la maison, il a besoin de temps pour le silence et la solitude. Ne négligez pas les «services des grand-mères»: si possible, laissez vos enfants avec des proches pour sortir avec son mari au cinéma, au théâtre et au café. Un enfant n’est pas une excuse pour oublier vous-même et votre bien-aimé.

Crise familiale de trois ans – un phénomène naturel. Mais qu’il ne détruise pas le foyer familial, le couple doit apprendre à percevoir l’ami tel qu’il est et à ne pas avoir peur de discuter des problèmes qui se posent.

Texte: Svetlana Ahi