Nez qui coule chez un enfant – toutes sortes de causes et de moyens de traitement. Que faire si le nez qui coule ne dure pas longtemps.

Pour le rhume chez les enfants, de nombreux parents ont l’habitude de traiter comme une sorte de malentendu ennuyeux, qui crée simplement certains inconvénients. Cette opinion est-elle toujours justifiée et est-elle réellement l’une des maladies les plus inoffensives?

Nez qui coule dans un mois bébé (bébés)

Chez les bébés, une rhinite (rhinite) est facile à identifier même pour les non-professionnels: du nez régulièrement pendant la journée, du mucus clair. Il est typique de la basse saison (automne, printemps) et de la saison froide (hiver).

Pour les miettes d’un mois, le nez qui coule est un problème sérieux, car les voies nasales sont fermées. Pour cette raison, la respiration est difficile, le bébé ne dort pas bien. La congestion nasale empêche la prise d’air et entraîne une privation d’oxygène. Si la maladie n’est pas traitée en temps opportun, des convulsions et des dysfonctionnements dans l’activité du système cardiovasculaire en développement. En outre, le jeune mange mal: un bec bouché ne donne pas un suc normal sur le sein ou la bouteille de ma mère avec une tétine.

Rhinite chez un nourrisson avec de la fièvre

L’écoulement nasal, accompagné de fièvre, n’est souvent pas une maladie indépendante, mais un symptôme de la grippe, de la rougeole, de la diphtérie, de la scarlatine, etc.. La rhinite aiguë affecte les deux narines. Cela indique qu’un petit organisme combat l’infection.

L’un des premiers signes d’une maladie virale respiratoire aiguë chez un bébé âgé de un mois est un éternuement sans cause. Après cela, la décharge liquide transparente du nez commence à couler, puis (pendant le traitement) ils deviennent verdâtres et disparaissent graduellement.

Si, pour une raison quelconque, l’aide est tardive ou inefficace, la maladie passe à un stade chronique. La température, appelée par les parents dans une vie de “faible”, se maintient à 37,5 ° C. Abaisser cela ne veut pas dire: l’organisme des enfants devrait faire face à ce problème indépendamment. Si le seuil ci-dessus est dépassé, des mesures doivent être prises.

Nez qui coule dans un bébé sans température

Sans la température, la rhinite se manifeste souvent comme une maladie distincte, plutôt que comme un symptôme d’une maladie plus grave.. Ces formes de rhume sont causées par certaines infections, une irritation de la muqueuse nasale avec des odeurs fortes, une hypothermie ou une réaction allergique à l’un des composants de l’environnement.

Ils passent dans les 2-3 jours, si les facteurs provocateurs sont complètement éliminés. Qu’est-ce exactement à prêter attention à, créant l’atmosphère la plus optimale, aidera à trouver le pédiatre après le diagnostic de la maladie.

Causes de la rhinite chez les bébés

Les causes possibles d’un nez qui coule comprennent:

– virus;

– des bactéries;

– un rhume;

– Allergies.

Les virus aiment l’air sec et calme. Si la pièce maintient constamment la température de l’air au-dessus de 22 ° C, et que les parents n’assurent pas un nettoyage humide régulier, les miettes séchant la muqueuse nasale. Cela contribue au développement du malaise, et dans le nez il y a des croûtes qui interfèrent avec la respiration complète.

Comment traiter un nez qui coule chez un nourrisson

Le traitement de ces petits enfants est un processus plutôt compliqué en raison de leur impuissance liée à l’âge.. Le pédiatre nomme des événements complexes. Tout d’abord, il est nécessaire de créer une atmosphère favorable à la récupération dans la chambre des enfants:

– nettoyage régulièrement humide;

– N’oublie pas d’aérer.

– Pour réduire la sécheresse excessive de l’air en hiver en plaçant des bols avec de l’eau au-dessus de la batterie;

– Enlever les accumulateurs de poussière comme des tapis épais et des oreillers en plumes;

– rincer abondamment les vêtements et les draps des enfants afin qu’il ne reste aucune trace de lessive.

La principale voie de traitement médicamenteux du rhume est les gouttes nasales. N’achetez pas de médicaments sur les conseils d’un pharmacien à la pharmacie ou des amis qu’ils ont aidés. Les nouveau-nés sont régulièrement observés par le médecin pédiatrique local, c’est donc lui qui fixera le rendez-vous, en tenant compte des caractéristiques individuelles.

Important:Pour appliquer les médicaments est nécessaire selon la recette, les pédiatres ne recommandent pas d’utiliser des médicaments pour le nez plus de 5 jours.

Le médecin peut également prescrire certains types d’immunomodulateurs sous forme de gouttes (par exemple, Derinat). Leur tâche consiste à activer la fonction protectrice du système immunitaire de l’enfant.

Avec l’ARVI, l’interféron leucocytaire humain peut également être prescrit, ce qui aide dans la lutte contre les virus. Il coule dans le nez strictement selon l’horaire: toutes les 4 heures. Avec la rhinite allergique et la sinusite, le médecin prescrit des gouttes spéciales qui soulagent l’inflammation et des réactions aiguës aux irritants (Avamis, etc.).

A cet âge, l’enfant seul ne peut pas se moucher, donc, avant chaque tétée, la mère doit nettoyer le nez du bébé.. La procédure est réalisée à l’aide d’outils spéciaux.

1.Flagella de coton– Ils aident à éliminer les croûtes secrètes et séchées sans douleur.

2. Aspirateur mécanique– La maman suce le mucus avec un tube spécial par la bouche.

3. Seringue– le secret liquide dû à la différence de pression est aspiré dans le lavement. Krokham n’aime pas cette méthode, en plus de la possibilité de causer des blessures aux muqueuses (gratter), c’est génial.

4. Aspirateur à vide. Avant de l’utiliser, le nez du bébé doit être humidifié avec une goutte de solution saline. Il enlève les expectorations rapidement et qualitativement, mais son hum peut effrayer un enfant.

5. Aspirateur électrique. Il est populaire parce qu’il élimine non seulement efficacement le mucus, mais en passant il hydrate également la membrane muqueuse et rince le bec. En outre, il a intégré des mélodies, distrayant le bébé de sensations désagréables. Inconvénient: coût plus élevé par rapport aux autres appareils et appareils.

Coryza chez un enfant à partir d’un an et plus (1, 2, 3 ans)

Si le bébé est léthargique, se plaint de sensations désagréables dans le nez (il démange, ça fait mal), puis, très probablement, il est sur le point de commencer un écoulement nasal. Les symptômes ne peuvent pas être confondus: essoufflement et tentatives de respirer par la bouche, écoulement muqueux incolore du nez, muqueuse œdémateuse enflammée. Le secret qu’il découvre plus tard changera sa transparence en une couleur verdâtre et deviendra purulent, et avec un cours sévère de rhinite, même un mélange de sang peut y apparaître.

Nez qui coule chez les enfants avec de la fièvre

Une augmentation significative de la fièvre accompagnée d’un rhume est le signe qu’une maladie plus grave se développe, presque toujours associée à des infections. Par exemple, si une substance jaunâtre ou verdâtre d’une consistance épaisse est prélevée du nez sur un fond de température élevée (37-38 ° C), il est probable que l’enfant ait des problèmes avec les sinus paranasaux.

Au total, il y en a quatre:

1. Deux sont placés de chaque côté du nez et deviennent souvent enflammés – développe une sinusite ou une sinusite.

2. Les deux autres sont situés dans la partie inférieure du front – leur inflammation est appelée frontalite.

Avec de telles preuves, un appel à l’oto-rhino-laryngologiste et au pédiatre est nécessaire, car cette pathologie est suffisamment sérieuse et peut avoir des conséquences négatives.

Ses principales caractéristiques:

– l’attribution de mucus purulent coloré;

– augmentation de la température;

– douleur ressentie dans ces zones (soit de chaque côté du nez, soit avec un). Si vous ne traitez pas la maladie chez un médecin ORL ou chez un homéopathe, cela se traduira par une forme chronique.

Nez qui coule chez les enfants sans fièvre

La rhinite sans température est le plus souvent provoquée par l’exposition à la membrane muqueuse du nez des stimuli externes. Un exemple est une rhinite allergique. L’aggravation de cette maladie se produit au printemps et en été, quand l’un des provocateurs les plus forts arrive – un pollen de fleurs d’arbres et quelques mauvaises herbes.

Les causes du rhume chez les enfants

Les causes de la rhinite chez les enfants de plus de l’âge de presque la même que dans le cas des nourrissons mensuels:

1. Les virus – l’une des causes les plus fréquentes de l’apparition du rhume, comme une réaction protectrice de l’enfant à leur apparence.

2. La surfusion – conduit à une diminution de l’immunité, ce qui entraîne des micro-organismes pathogènes facilement entrer dans le système respiratoire, provoquant une inflammation.

3. La présence autour de l’enfant des allergènes provoque l’exacerbation de la rhinite chronique.

4. L’impact des produits chimiques ménagers – produits chimiques provoquent un gonflement des membranes à l’intérieur du nez.

5. Défaut du septum du nez – la courbure du septum se produit en raison de caractéristiques congénitales ou d’une blessure.

Que de traiter une rhinite chez les enfants?

Le médecin répondra sans équivoque à cette question: il va diagnostiquer la forme de la maladie et déterminer les procédures requises. Le bon système de traitement contient un certain nombre de moyens et de méthodes. 1. Gouttes vasodilatatrices ou aérosols. Ils sont nommés par un médecin pour enlever le gonflement de la membrane muqueuse dans le nez, éliminant le rhume.

2. Antihistaminiques. Ils sont recommandés pour la rhinite allergique pour soulager l’enflure de la muqueuse nasale.

3. Physiothérapie (électrophorèse, inhalation, OVNI).

4. Microclimat intérieur favorable: aération régulière, nettoyage quotidien humide.

Inhalation du rhume chez les enfants

Pour l’inhalation, on peut utiliser des huiles (sapin, argousier, etc.), des solutions médicinales, de l’eau minérale et des infusions, mais tous les rendez-vous doivent être pris par un médecin.. L’inhalation de médicaments est très efficace au début du développement de la maladie et a ses avantages:

– moins de médicaments sont nécessaires pour la récupération;

– les plus petites gouttelettes de substance pendant l’inhalation sont rapidement absorbées dans le sang;

– le processus favorise un nettoyage efficace du mucus.

Il est important de savoir:Il est impossible de faire l’inhalation à la chaleur (plus de 37,5 ° C), la propension à saigner du nez et l’insuffisance cardio-vasculaire ou respiratoire.

Pour la procédure à la maison, il est préférable d’acheter un nébuliseur. Il est facile à utiliser, a des buses spéciales pour l’action sur les divisions supérieures et inférieures des voies respiratoires. Dans l’ensemble il y a aussi des masques de différentes tailles – de petits (pour les bébés) aux adultes.

Si l’enfant n’a pas de nez qui coule

La rhinite d’un bébé ne dure pas longtemps dans deux cas:

1. le traitement a été retardé ou inefficace (automédication, non-respect des instructions pour l’utilisation de médicaments);

2. les facteurs qui ont provoqué le malaise (par exemple, irritants sous forme allergique) ne sont pas éliminés.

Un tel long cours de rhinite crée de gros problèmes:

– perte de poids d’un petit enfant en raison d’une diminution de l’appétit et de l’essoufflement;

– l’infection ultérieure des organismes de la respiration et le développement de l’otite, la sinusite, la pharyngite, etc. – la complication la plus grave est une pneumonie due à l’expectoration dans les poumons avec des bactéries;

– des éruptions cutanées dans les plaies des narines et sur les ailes du nez, surtout lorsque les mères parviennent à faire voler le bébé.

Pour exclure le développement de telles situations, il est urgent de s’adresser au pédiatre et de suivre scrupuleusement ses recommandations.

Que dit le Dr Komarovsky à propos du rhume?

Eugene Komarovsky est convaincu que dans 99% des cas de tous les virus sont à blâmer. À son avis, l’IRA est seulement un terme qui indique l’état de l’enfant avant le diagnostic final du diagnostic, et les enfants n’ont pas besoin de médicaments. Les médicaments ici sont juste une excuse pour calmer maman.

Le chef du programme populaire parle de l’importance d’assurer une humidité suffisante et d’aérer dans les locaux des jardins d’enfants, assurant leur propreté idéale. C’est alors que le nombre de cas diminuera rapidement.

Le Dr Komarovsky estime qu’il n’y a que trois règles pour le rétablissement dans les infections respiratoires aiguës:

1. nourriture minimum – vous ne pouvez pas forcer un enfant à manger de force;

2. l’eau potable maximale;

3. frais, air frais sans poussière.

Sans doute, il a raison de cet avis. Mais la tâche de la mère est de suivre les instructions reçues de son pédiatre traitant pour aider l’enfant aussi efficacement que possible.