Papillome – causes, symptômes, diagnostic, traitement

Papillomeappelé dommages à la peau et aux muqueuses, qui se produit sous l’influence du virus du papillome humain. Les papillomes sont divisés en congénitaux et acquis, ainsi que multiples et célibataires.

Vaincre l’épithélium de la peau et des muqueuses, le virus du papillome humain devient la cause de l’apparition de verrues, de verrues génitales, de divers néoplasmes bénins et malins. Il est transmis par contact (à travers des microtraumatismes de la peau), sexuel, périnatal (à la naissance) ou même quotidien, dans lequel l’emplacement des formations est le visage, le cou, la poitrine.

Papillome – symptômes

Il y a des signes que le papillome peut être distingué des taupes et des verrues. Le papillome a presque toujours la forme caractéristique d’un «champignon», c’est-à-dire une forme plus large, arrondie et en forme de moignon.. Bien qu’il existe également des papillomes plats. Au toucher, ils peuvent être aussi denses ou doux, avec une surface inégale, finement ou grossièrement, ressemblant à un chou-fleur. Papillomes se produisent généralement dans la taille de 0,2 à 10 millimètres (parfois il y a de grands papillomes avec un diamètre allant jusqu’à 2 cm).

La couleur des papillomes peut être différente. Pour les papillomes de la membrane muqueuse, la couleur blanche est plus caractéristique, ils peuvent aussi être incolores. Les papillomes de la vessie peuvent être très denses, ce qui s’explique par des dépôts de sels de calcium.

Typiquement, la croissance des papillomes se produit lentement, bien que parfois, par exemple, pendant la grossesse ou le stress, ils peuvent rapidement augmenter en taille et en quantité.

Si la base du papillome est endommagée, elle devient enflammée et peut devenir noire. La traumatisation et l’infection par les papillomes sont la principale indication de leur élimination.

Papillome – diagnostic

Typiquement, le papillome peut être facilement détecté par un examen de routine par un dermatologue ou un gynécologue (en fonction de l’emplacement du site d’éducation). La nature virale du papillome est confirmée par PCR – une méthode de recherche spéciale qui permet de détecter les particules virales dans les frottis et les raclures. La détection de signes pertinents d’infection par le papillomavirus indique la nécessité d’une biopsie ciblée. Dans le cas où au moins un papillome apparaît, des mesures urgentes doivent être prises pour le détruire.

Papillome – traitement et prévention

En règle générale, le traitement des papillomes est chirurgical, en utilisant la cryodéstruction et l’électrocoagulation. Le pronostic de cette maladie est généralement favorable. L’élimination du papillome dans certains cas est lourde de récurrence ou de malignité, c’est-à-dire une transition vers une tumeur cancéreuse. Les verrues génitales sont traitées avec des médicaments chimiques (podophylline, podophyllotoxine) ou enlevées chirurgicalement. Parfois, les verrues génitales peuvent disparaître sans traitement.

Comme nous l’avons déjà dit, l’élimination des papillomes n’est pas une panacée pour leur reformation, et c’est possible avec n’importe quelle méthode de traitement, puisque pour ce virus il est possible de préserver l’environnement adjacent au site de sa localisation (peau ou muqueuse). Par conséquent, après l’élimination du papillome, la surface de la peau est traitée avec des médicaments antiviraux spéciaux et un traitement médical, pour lesquels des moyens sont utilisés pour renforcer l’immunité humaine.

Autrement dit, le porteur de cette maladie virale une personne reste pendant plusieurs années, même après l’enlèvement du papillome. Par conséquent, une partie importante de la prévention dans ce cas est une récupération complexe du corps. En outre, la prévention des papillomes est de gérer soigneusement les coupures et les égratignures sur la peau pour empêcher l’infection à travers eux de pénétrer dans le corps. En outre, il est important d’éviter le stress et de maintenir votre immunité dans le tonus.