Pourquoi le côté droit de la tête fait mal? Est-ce mauvais? Types, diagnostic et traitement des maux de tête à droite

La médecine a plusieurs dizaines de types de maux de tête, radicalement différents pour leurs propres raisons.

Chaque personne est familière avec ce symptôme. Pourquoi le côté droit de la tête fait mal que personne ne pense habituellement, surtout si de tels cas sont rares. Mais quand les sensations désagréables sont si dérangeantes qu’elles interfèrent avec la vie normale, complétée par le bruit dans les oreilles, une coupure aiguë dans les yeux ou la déchirure, la question d’une visite chez le médecin pour diagnostiquer une maladie est aiguë.

Une attention particulière est nécessaire maux de tête, localisée d’un côté. Ignorer de tels symptômes peut mener au développement ou au passage à un stade chronique d’une maladie grave. Quel mal de tête est considéré comme une maladie indépendante, et quoi – un symptôme d’une autre maladie, nous allons dire plus en détail.

Les principales raisons pour lesquelles le côté droit de la tête fait mal

Migraine

Cette maladie se manifeste nécessairement par la douleur d’un côté de la tête. De l’ancien grec “gemikraniya” le terme est traduit par “la moitié de la tête”. Le patient dans ce cas, il ya des crises périodiques avec une fréquence différente – en règle générale, pas plus de huit attaques par mois. La douleur des deux côtés avec la migraine est inhabituelle.

La migraine est considérée comme une maladie génétiquement déterminée, et elle affecte non seulement les femmes, mais encore plus souvent – les hommes.

Les migraines peuvent être sans aura, se manifestant généralement par une forte douleur lancinante dans le côté droit de la tête, se transformant en une pulsation, qui dure de quatre heures à plusieurs jours. La condition est souvent complétée par une photophobie et des nausées.

Moins souvent avec la migraine, il y a une attaque de l’aura précédente – la concentration est perturbée, les yeux deviennent troubles et des hallucinations auditives ou visuelles apparaissent. Après l’aura pendant plusieurs heures, il y a un mal de tête d’un côté.

Malheureusement, aujourd’hui, nous ne pouvons pas nous débarrasser complètement des migraines.. Les médecins ne peuvent réduire la durée et la fréquence des crises qu’avec l’aide d’un complexe de médicaments.

Douleur de tension (maux de tête de tension)

Ce sont les cas les plus fréquents de maux de tête, se manifestant par un syndrome de douleur modérée. La douleur est terne, serrant, elle peut être au centre du front ou sur les côtés, elle s’intensifie d’ici le soir. Ce trouble survient sous forme épisodique, chronique seulement chez trois pour cent des patients. En plus de la douleur elle-même d’intensité variable, des troubles du sommeil, une fatigue chronique ou une hypersensibilité aux sons peuvent survenir.

La cause de la douleur à la traction n’est, en règle générale, pas déterminable.

Maux de tête de cluster

Douleurs épisodiques soudaines d’un côté de la tête devant, près de l’œil. La douleur est aiguë, se manifestant par la tension de l’un des segments de la tête, et des sensations de tir, d’éclatement avec une coupure dans les yeux. Il peut être si fort qu’il interfère avec le fonctionnement normal.

Symptômes concomitants:

• les yeux rouges;

• déchirure;

• nez qui coule;

• une poussée de sang à la tête.

La principale différence entre la douleur de cluster est la fréquence. La fréquence et la durée de l’attaque sont différentes. La douleur peut durer de 15 minutes à 1 heure, se produisant à la même heure du jour ou de la nuit, à intervalles réguliers – dans une semaine, un mois ou un an. Passes aussi brusquement qu’il apparaît.

L’écrasante majorité des patients sont des hommes (environ 80%). Dans ce cas, les analgésiques standard sont impuissants dans les crises à long terme, les patients reçoivent une oxygénothérapie prescrite ou des médicaments à la discrétion du médecin.

Traumatisme, commotion cérébrale

Un mal de tête lancinant et vif de chaque côté est une manifestation fréquente d’une blessure au contact du col de l’utérus ou de la tête.. Les dommages peuvent être presque invisibles pour le patient et ne pas se manifester immédiatement. De plus, des bourdonnements dans les oreilles, des étourdissements, une faiblesse grave et des vomissements peuvent survenir.. L’état se détériore en effectuant des mouvements brusques.

Maladies des parties cervicales et spinales de la colonne vertébrale

Dans ce cas, la douleur sera localisée du côté gauche ou droit de la tête derrière, près du cou. La nature de la douleur est douloureuse et terne, peut réagir avec acuité même au toucher doux et s’accumuler en tournant la tête ou les mouvements du cou. La plupart des gens souffrent de cette maladie après l’âge de 35 ans, et mènent aussi un mode de vie sédentaire.

Saignement intracrânien

Hématome à l’intérieur du crâne se développe après saignée d’un vaisseau endommagé. En règle générale, il est causé par un traumatisme, mais il peut aussi se manifester à la suite d’une malformation congénitale ou d’un amincissement prononcé des parois du vaisseau.. Une augmentation du volume de l’hématome entraîne une augmentation de la pression intracrânienne.

Saignement intracrânien se manifeste très rapidement, les symptômes se développent en augmentant. Il y a une vive douleur lancinante d’un côté de la tête (dans la région temporale), une inhibition, une bradycardie, une confusion, des vomissements et des convulsions.

Maladies de la bouche

Souvent, la douleur du côté droit de la tête est provoquée par des processus pathologiques dans la cavité buccale. Se manifeste par des douleurs aiguës et lancinantes, souvent dans les temples, avec douleur. Les analgésiques apportent un soulagement temporaire, mais dès que le comprimé cesse de fonctionner, les sensations désagréables reprennent.

Amygdalite, sinusite

Dans l’angine aiguë et toute manifestation de sinusite chronique, forte, la douleur de tir peut être concentrée de chaque côté. Il est causé par un gonflement et une irritation des terminaisons nerveuses.

Syndrome osseux

C’est la pathologie de l’articulation temporomandibulaire. Il est causé par une blessure articulaire, un certain nombre de maladies infectieuses, la goutte, les rhumatismes et d’autres causes. Il se manifeste par une douleur d’un côté de la tête, dans les sinus et dans l’oreille, une bouche sèche et une sensation de brûlure dans la langue. Pour faire un diagnostic, utilisez une radiographie.

Tumeur du cerveau

Pas nécessairement malin, un néoplasme dans le cerveau peut causer à une personne un mal de tête et d’autres problèmes graves, y compris une menace à la vie. Les sensations désagréables ne sont en général pas causées par la tumeur elle-même, mais par l’augmentation de la pression intracrânienne. Tout d’abord, le côté droit de la tête fait mal le matin, le caractère de la douleur est terne, tir ou éclatement.

Symptômes concomitants:

• vomissements;

• vertiges;

• une perte de poids nette;

• les crises d’épilepsie;

• les changements de personnalité.

Les symptômes sont aggravés dans un état de stress et d’expériences nerveuses.

Stress et dépression prolongée

Des expériences psychologiques fortes, le stress, l’anxiété et la dépression entraînent souvent des douleurs psychogènes. La nature de son terne, douloureux, accompagné par l’irritabilité et un sentiment de fatigue. L’élimination du problème psycho-émotionnel est la seule méthode efficace pour éliminer complètement une telle douleur.

Artérite temporale

Maladie auto-immune, inflammation des artères moyennes et grandes, dont la détection nécessite un traitement urgent et urgent. L’artérite temporale survient généralement chez les personnes de plus de 50 ans et se manifeste par des maux de tête sévères avec insomnie, rougeur du cuir chevelu et état dépressif.

En l’absence de traitement approprié conduit à une perte complète de la vision.

Surmenage des yeux

Les longs travaux sur ordinateur, le tricotage ou la lecture dans des conditions de faible luminosité ou d’autres tensions oculaires peuvent provoquer des douleurs sur le côté droit de la tête. Dans ce cas, il suffit de détourner régulièrement l’œil de l’objet, en détendant le muscle de l’œil.. La performance optimale sera la gymnastique pour les yeux.

Myosite

Lorsque le côté droit de la tête fait mal par derrière, cela peut signifier que le patient a «soufflé» et enflammé les muscles du cou. La myosite est provoquée à la fois par un traumatisme et une surfusion (ébauches). Douleur dans ce cas douloureux, commence avec une gêne dans le cou, s’étendant au cuir chevelu.

Après examen et confirmation du diagnostic, repos complet et réchauffement. En l’absence de résultat, des injections anti-inflammatoires non stéroïdiennes ou hormonales (blocus) sont utilisées pour améliorer la mobilité.

Quelles méthodes de diagnostic sont utilisées si le côté droit de la tête fait mal

Pour diagnostiquer la source du mal de tête, en fonction des symptômes supplémentaires et de l’anamnèse, le médecin utilise dans chaque cas spécifique différentes méthodes de diagnostic.

Il arrive souvent que le mal de tête «habituel» soit tenté avec des médicaments anesthésiques, sans essayer de trouver la cause, la maladie même qui, dans un temps assez court, sans traitement, se transforme en une forme chronique difficile à soigner.

Pour le diagnostic, il suffit souvent d’effectuer un test sanguin, mais des méthodes plus sérieuses peuvent également être nécessaires – TDM, IRM, échographie, ECG, examen hormonal – tout dépend du diagnostic préalable.

Le côté droit de la tête fait mal: le traitement dépend entièrement du diagnostic

Maux de tête dans certains cas disparaît lui-même. Mais de nombreuses violations du fonctionnement du corps provoquent des rechutes et des douleurs, et de telles maladies doivent être traitées de manière appropriée.

Traitement des principales causes de douleur sur le côté droit de la tête:

• Douleur de tension – Des anesthésiques et une augmentation de la mobilité sont nécessaires;

• ostéochondrose – est causée dans la plupart des cas par un manque de mobilité, par conséquent, des exercices thérapeutiques et un massage du rachis cervical sont nécessaires, pour éliminer la douleur aiguë, prendre une position horizontale et utiliser des AINS et des onguents chauffants;

• commotion cérébrale – alitement, analgésiques et compresses froides pour réduire la douleur et prévenir les hématomes;

• Le syndrome de Costen – les prothèses et la correction de l’occlusion;

• saignement intracrânien – élimination de l’hématome du crâne et diagnostic de la cause du saignement pour prévenir la récidive (si la rupture du vaisseau n’a causé aucune lésion, la cause peut être dans le système circulatoire);

• Maladies de la cavité buccale – traitement par le dentiste (orthodontiste), car le côté droit de la tête peut être douloureux en raison d’une morsure incorrecte ou d’une autre pathologie dentaire;

• avec la douleur causée par les maladies ORL, un traitement précoce de la maladie sous-jacente est nécessaire;

• La douleur tumorale est traitée en enlevant et en purifiant le sang – par électro-coagulation et par radio-coagulation, par chirurgie ou par excision au laser, par chimiothérapie;

• artérite temporale – médicaments anti-inflammatoires stéroïdiens, consultation d’un ophtalmologiste;

• stress – repos complet, auto-entraînement, exercices de respiration et autres techniques de relaxation, et en l’absence d’effet – consultation d’un psychologue ou d’un psychothérapeute.

Les antalgiques modernes peuvent éliminer presque tous les maux de tête, mais nous ne devons pas oublier que si le symptôme se répète, il peut s’agir d’un dysfonctionnement du corps. Une visite chez le médecin est obligatoire dans ce cas.

Est-il possible d’éviter la question «Pourquoi le côté droit de la tête fait-il mal?» La prévention existe-t-elle?

Basé sur les raisons ci-dessus pour le mal de tête, vous pouvez certainement déterminer des mesures préventives sous forme d’activité physique modérée et de repos approprié. Mais la demande d’aide médicale en temps opportun, si le côté droit de la tête fait mal, est la principale prévention de la progression d’une maladie dangereuse.