Qu’est-ce que la lymphadénite inguinale: les premiers symptômes. Causes et signes de lymphadénite inguinale, base du traitement et de la prévention

Lymphadénite. Car un nom aussi prétentieux et incompréhensible dissimule un phénomène très ordinaire: l’inflammation des ganglions lymphatiques.

Presque tout le monde l’a rencontré, mais tout le monde ne soupçonne pas d’une pathologie antérieure: une légère douleur est annulée à la myosite et d’autres maladies combinées avec le terme philistin “gonflé”.

En attendant, tout n’est pas si simple. La lymphadénite menace de ses complications, d’ailleurs, si le ganglion lymphatique s’est enflammé, alors, paraphrasant la fameuse expression française, «cherchez la source de l’inflammation».

Mécanisme de la lymphadénite

Le système lymphatique du corps est un mécanisme complexe et bien établi. L’une des principales tâches des ganglions lymphatiques est le transport des lymphocytes et d’autres cellules immunitaires. A cet égard, le système peut être comparé à un métro. Dès que le corps voit la pénétration d’éléments étrangers, le système lymphatique dirige vers le site de pénétration de nombreuses cellules d’immunité. Les lymphocytes attaquent un intrus dangereux, et meurent eux-mêmes. L’inflammation se développe. L’organisme localise et isole la zone de “combat” avec une capsule fibreuse. C’est pourquoi lors de la palpation de la région inguinale, le cou, les cavités axillaires peuvent être détectés nodules mous indolores. Dans les cas de cellules particulièrement sévères, il se perd tellement qu’un exsudat purulent se forme et une image clinique de l’inflammation purulente des ganglions lymphatiques se développe.. Il est possible de former des sites de nécrose (ce qui est encore plus dangereux).

Aux premiers soupçons sur le début de la lymphadénite, il est recommandé de consulter un médecin immédiatement.

Causes de lymphadénite inguinale

Il est important de noter que dans de très rares cas, la lymphadénite se développe comme une maladie primaire. Beaucoup plus souvent c’est un processus pathologique secondaire qui se produit à cause du flux dans le corps de l’inflammation. Les sources de la lymphadénite inguinale sont nombreuses, en général, à rechercher les facteurs de l’endommagement nécessaire près du noeud affecté:

• Maladies inflammatoires de la vessie et appareil urogénital. “Record” parmi les causes de la lymphadénite inguinale. L’essence de la maladie est l’inflammation de la vessie. Un peu moins souvent, la source de la maladie devient une urétrite (inflammation de l’urètre).

• Maladies vénériennes. Gonorrhée, syphilis et autres. Cause de graves dommages aux ganglions lymphatiques.

• Lésions des organes génitaux externes (inflammation du gland du pénis, balanoposthite, colpite, etc.).

• Les maladies oncologiques des organes voisins.

• Réaction allergique (extrêmement rare).

Ce sont les causes immédiates et les plus communes de la lymphadénite inguinale. Il y en a d’autres, plus rares:

• Les lésions infectieuses de la cavité buccale et des voies respiratoires supérieures (commençant par des caries et se terminant par une amygdalite, une laryngite, etc.).

Les processus inflammatoires dans les reins.

Les ganglions lymphatiques dans l’aine recueillent la lymphe des extrémités inférieures et des organes génitaux, par conséquent les causes ci-dessus de la lymphadénite inguinale sont extrêmement rares. Cependant, ils ne peuvent pas être exclus.

Les premiers symptômes de la lymphadénite inguinale

Les signes de lymphadénite inguinale se manifestent chez les patients de différentes façons. Les manifestations spécifiques dépendent de nombreux facteurs: l’état de santé initial, la nature du processus, l’agent causal de la maladie, le degré de compression des tissus voisins. La plus aiguë est la lymphadénite aiguë:

• Syndrome de la douleur. La douleur est localisée dans la région du nœud affecté, sur la surface interne de la cuisse. L’inconfort donne aux jambes, au bas-ventre. Intensité de la douleur élevée. Parmi les premiers symptômes de la lymphadénite inguinale, c’est le plus commun (même pour un processus chronique).

• L’élargissement du ganglion lymphatique. Dans les cas bénins, une augmentation de la taille du ganglion ne peut être déterminée que par palpation. En lourd – tout est visible à l’œil nu.

• Les symptômes de l’intoxication générale du corps. Observé seulement avec un processus compliqué. Cela comprend: fièvre, frissons, maux de tête, faiblesse, etc.

• Les changements dans la peau. Avec un léger degré de la maladie, la peau au-dessus de la lésion conserve sa couleur normale. Lorsque la suppuration – la peau oedémateuse, rouge, au-dessus se lève le noeud enflammé (apparaît comme un abcès).

• Puffiness des membres inférieurs.

Les signes de la lymphadénite inguinale varient. Dans le cours chronique, il y a un syndrome de la douleur facile. Dans la plupart des cas, le patient n’a pas connaissance de problèmes de santé.

Diagnostic de la lymphadénite inguinale

En soi, la lymphadénite révélera sans problèmes même un spécialiste novice sans grande expérience. Mais il est inutile de traiter cette maladie sans éliminer la cause sous-jacente. C’est pourquoi la tâche de diagnostic – pour identifier la source de la défaite. Le traitement et le diagnostic de ces problèmes sont traités par des chirurgiens, des thérapeutes et des urologues. C’est avec leurs conseils que vous devez démarrer le patient.

Un rôle énorme est attribué aux méthodes de diagnostic en laboratoire. Parmi eux:

1) Test sanguin général. Il n’est pas assez informatif, cependant il permet estimer l’état de l’organisme et révéler les procès inflammatoires. Le tableau clinique est dominé par: leucocytose, taux élevé de VS. Dans le reste, l’analyse diffère d’un patient à l’autre. Un niveau élevé de neutrophiles est caractéristique pour les dommages infectieux, l’éosinophilie – pour les allergies, les infestations parasitaires, la monocytose accompagne les maladies vénériennes.

2) Analyse générale de l’urine. Dans l’urine, il est également possible de modifier les paramètres des protéines et des globules blancs.

Pour mettre fin au diagnostic, des études instrumentales sont assignées:

• Examen par ultrasons des ganglions lymphatiques. Il donne l’occasion d’évaluer le degré et la nature des lésions des ganglions inguinaux. Cette étude est particulièrement importante pour choisir une stratégie de traitement.

• Radiographie. Permet également d’évaluer l’état des ganglions lymphatiques et des structures voisines.

• Biopsie. Il est rarement utilisé, principalement avec des suspicions de la nature oncologique de l’implication des ganglions lymphatiques.

Ensemble, ces méthodes sont suffisantes pour diagnostiquer et identifier la source du problème.

Traitement de la lymphadénite inguinale

Le traitement de la lymphadénite inguinale dans la plupart des cas est conservateur (médicamenteux). Avec l’affaiblissement du processus pathologique et sa transition vers un stade subaigu, la kinésithérapie. Les médicaments sont sélectionnés par le spécialiste traitant et seulement après un diagnostic approfondi. L’essence de la thérapie est d’arrêter les signes de lymphadénite et d’éliminer la source de la lésion. Parmi les médicaments:

• Anti-inflammatoires non stéroïdiens (Ketorolac, Nyz, Nimesil, etc.). Appelé pour soulager l’inflammation. Si elles sont inefficaces, des médicaments anti-inflammatoires hormonaux sont prescrits.

• Antihistaminiques. Appelé à suspendre une réaction immunitaire violente.

• Antibiotiques.

• Les médicaments antiviraux.

Si la maladie est causée par des champignons ou des parasites, des médicaments antifongiques et anthelminthiques sont prescrits, respectivement.

En aucun cas vous ne devez prendre vos propres médicaments. Ceci est lourde d’atténuer l’image clinique. Ainsi, le patient complique sa vie, et le médecin – travail.

Les noms spécifiques pour la physiothérapie sont prescrits par un médecin-physiothérapeute.

En ce qui concerne la chirurgie. Il est utilisé dans les cas extrêmes, si le processus de la maladie est compliquée par une lésion purulente. Son essence réside dans l’élimination des tissus morts et le pompage du pus.

Ce qui est catégoriquement impossible à faire avec la lymphadénite inguinale

Sur Internet sont largement distribués “recettes” du traitement des personnes. La plupart d’entre eux sont inoffensifs, mais ils sont dangereux pour la santé. Les plus dangereux sont deux d’entre eux:

• Réchauffement des ganglions lymphatiques. Strictement interdit. bouteilles d’eau chaude, de la moutarde et d’autres « méthodes » est tout à fait capable bien sûr compliqué du processus de la maladie, étant donné que les navires, qui augmente rapidement, il y a un afflux de nouvelles cellules microbiennes et immunitaires. C’est le chemin direct vers l’inflammation purulente.

• Refroidissement des ganglions lymphatiques avec de la glace. A l’effet inverse: les navires se rétrécissent, assouplissant temporairement la condition, puis se développent de façon spectaculaire. Le résultat probable est le même que dans le cas de la chaleur.

Mesures de prévention de la lymphadénite inguinale

Pour éviter l’inflammation, il suffit d’adhérer à un certain nombre de recommandations:

• Ne pas trop refroidir.

• Vous devriez pratiquer le sexe sans risque.

• Il vaut la peine le temps de désinfecter toutes les sources possibles d’infection: les dents cariées, maux de gorge, de la vessie, etc.

La lymphadénite n’est pas une maladie inoffensive. Il est tout à fait capable de mener à un résultat mortel. Par conséquent, il est si important de réagir à temps et de se tourner vers le spécialiste traitant.