Qu’est-ce que l’oesophagite: signes et danger de complications. Comment déterminer l’œsophagite, quel traitement est nécessaire, le régime alimentaire pour l’œsophagite

Après les maladies du système musculo-squelettique, les pathologies du tractus gastro-intestinal se trouvent le plus souvent. Selon les statistiques, chaque habitant de la planète souffre de problèmes gastro-intestinaux.

Dans la structure de toutes les maladies du palmier, des problèmes avec l’estomac et l’œsophage. L’une des pathologies les plus courantes est appelée “oesophagite”.

L’œsophagite est une lésion dégénérative de la muqueuse de l’œsophage inflammatoire. Ce n’est en aucun cas une pathologie inoffensive, mais une maladie dangereuse qui réduit considérablement la qualité de vie et augmente le risque de cancer de l’œsophage.

Afin de ne pas devenir une victime de ce ravageur silencieux, vous devez vous équiper de connaissances.

Quelles sont les causes de l’oesophagite?

Il y a plusieurs causes les plus communes qui provoquent le développement de l’oesophagite. Parmi eux:

•    Reflux(gastro-oesophagien). C’est un phénomène fréquent que tout le monde a rencontré. L’essence de ce phénomène est de jeter le contenu de l’estomac dans l’œsophage. Les sources du problème peuvent être très différentes, le plus souvent – la suralimentation. L’estomac est excessivement étiré, le sphincter fermant l’accès à l’œsophage, se détend et le suc gastrique avec des morceaux d’aliments semi-digérés est renvoyé dans l’œsophage, provoquant des brûlures d’estomac et de l’inconfort.

Facteur héréditaire. Il ne peut pas être radié. La maladie elle-même n’est pas transmise, mais les particularités de la structure du tractus gastro-intestinal sont héréditaires, c’est pourquoi chez certaines personnes le reflux survient plus souvent que chez d’autres. Il est prouvé que si le père ou la mère souffre d’une œsophagite, avec une probabilité de 15%, l’enfant souffrira de la même maladie si la grand-mère ou le grand-père était malade, la probabilité est plus faible, seulement 8%.

• Infections de l’estomac et de l’œsophage. Il peut s’agir non seulement de virus, mais aussi de champignons, de bactéries, etc.. L’infection la plus commune se produit chez les personnes qui utilisent des immunosuppresseurs chez les patients atteints du SIDA, etc.

• Brûlures chimiques de l’œsophage. Très rare. Habituellement, il s’agit de tentatives de suicide.

•    Blessures physiques (mécaniques) de l’œsophage. Cela se produit lorsque vous essayez d’avaler un trop gros morceau de nourriture ou en insérant une sonde (EGF).

•    Troubles du foie, vésicule biliaire. Dans ce cas, l’oesophagite est causée par des troubles digestifs.

•    Syndromes spécifiques(achalasie, hernie, etc.). Provoquer une inflammation de l’œsophage.

Les causes de l’oesophagite sont nombreuses. Pour comprendre indépendamment, et encore plus pour se rétablir, il est presque impossible. La consultation du médecin est requise.

Les premiers symptômes de l’oesophagite

L’oesophagite est souvent caractérisée par des symptômes spécifiques, mais il n’est pas toujours facile de distinguer cette maladie des pathologies de l’estomac. Pour cela, il est nécessaire de recourir à des méthodes instrumentales d’examen. Parmi les signes de l’oesophagite:

• Problèmes d’avalement. Un patient souffrant d’œsophagite éprouve des difficultés à avaler de la nourriture et de la salive. Cela est dû à une violation des muscles de l’œsophage.

• Sensation de coma dans la gorge, une sensation de lourdeur allant de l’œsophage à l’estomac. Un des premiers symptômes de l’oesophagite.

• Brûlures d’estomac, surtout la nuit.

• Goût acide dans la bouche (le symptôme n’est pas spécifique, peut survenir, y compris, avec gastrite et ulcères d’estomac).

• Jeter des particules de nourriture et de l’acide gastrique dans l’œsophage supérieur. C’est un symptôme extrêmement dangereux. Si le reflux gastro-oesophagien survient la nuit, le risque d’inondation avec un contenu acide est élevé.

• Syndrome de la douleur. La douleur peut être localisée soit dans l’estomac ou l’œsophage, soit dans la gorge, d’où provient l’œsophage.

• Ulcération des muqueuses de la bouche.

• Troubles digestifs, nausées, vomissements.

• Douleur dans la région de la poitrine. A tort peut être confondu avec chagrin. L’inconfort est dans le dos, la gorge. Dans ce cas, parlez des problèmes avec l’œsophage.

• Belching.

• Odeur aigre de la bouche.

Les symptômes de l’œsophagite sont suffisamment spécifiques pour permettre un diagnostic fiable de la maladie, mais pas toujours aussi simple: les manifestations de la maladie, leur intensité et leur nature varient d’un patient à l’autre.

Diagnostic de l’oesophagite

Le diagnostic de l’oesophagite commence par le choix d’un spécialiste. Les problèmes avec le tractus gastro-intestinal sont traités par des médecins-gastro-entérologues. Cependant, tout d’abord, il est recommandé de se tourner vers le thérapeute. Il effectuera un diagnostic primaire et donnera une référence pour une consultation avec un médecin de profil.

Lors de la consultation initiale, le gastro-entérologue pose des questions sur l’état du patient. Après avoir réglé toutes les plaintes, le médecin dresse l’image principale de la pathologie et fait un diagnostic approximatif. Pour confirmer ou réfuter l’hypothèse du médecin, un certain nombre de méthodes instrumentales de diagnostic sont assignées.

Le principal moyen de détecter de manière fiable l’œsophagite est la gastroscopie (connue sous le nom de FGDS). FGDS permet au médecin de visualiser les parois de l’œsophage et de l’estomac. Cependant, pas toujours et pas tout le monde peut effectuer cette procédure. Malgré le contenu élevé de l’information, il y a beaucoup de contre-indications. Dans ce cas, une radiographie de contraste avec la réception du baryum est prescrite.

Il n’y a pas de gros problèmes de diagnostic, seulement une ou deux études suffisent.

Traitement de l’oesophagite

Le traitement de l’oesophagite présente quelques difficultés. Il est important d’identifier la source du problème, mais il n’est pas toujours facile de le faire. Curation de la pathologie, principalement, médicamenteuse. Seulement dans les cas les plus graves et négligés est la chirurgie recommandée. Habituellement, les préparations suivantes sont suffisantes:

• Médicaments qui suppriment la production de suc gastrique (Rutatsid, Gastal, Almagel, etc.). Il est important de garder à l’esprit, les patients souffrant de gastrite avec une faible acidité, ce ne convient pas catégoriquement.

• Anti-inflammatoires. Attribuer avec prudence, parce que par eux-mêmes anti-inflammatoires ont un effet agaçant.

• Médicaments antibactériens. Nommé dans les cas où la source du problème est une maladie infectieuse. Il est également possible de prescrire des médicaments antifongiques. Tout dépend du type d’agent infectieux.

• Analgésiques. Aide à éliminer la douleur.

Les blessures mécaniques de l’œsophage après FGD nécessitent un apport temporaire de médicaments qui bloquent la production de suc gastrique.

En général, le traitement de l’oesophagite est choisi en fonction des caractéristiques du déroulement du processus.

Caractéristiques de l’alimentation avec l’oesophagite

Un rôle important dans le traitement est une bonne nutrition. Il est important de suivre un régime. Quels aliments ne sont pas recommandés?

• Les repas gras.

• Nourriture frite.

• Sharp.

• Salé.

• Café.

• Produits acides (agrumes, etc.).

Ces catégories principales comprennent les viandes grasses, la restauration rapide, les cornichons, les viandes fumées, etc.

Il est recommandé d’utiliser autant que possible:

• Légumes, fruits, de préférence cuits à la vapeur ou cuits. Pourquoi ça? Parce que les fibres grossières des légumes crus et des fruits vont irriter un œsophage déjà souffrant.

• Kash. La préférence est donnée à la mangue, à l’avoine, au millet et à la bouillie de riz. Ils contiennent une grande quantité de gluten, qui enveloppe les muqueuses de l’œsophage et de l’estomac, affectant avantageusement la digestion.

• Produits laitiers aigre-doux.

Il est recommandé d’utiliser tous les plats de façon douce et parfois même crasseuse. Ainsi, l’œsophage ne sera pas blessé, en plus de cette façon de consommer de la nourriture facilite sa digestion.

Prévention de l’oesophagite

La prévention de l’oesophagite vise à l’élimination “précoce” des facteurs défavorables qui causent l’oesophagite. Recommandé:

• Mangez de petits repas et souvent ne pas surcharger le tractus gastro-intestinal.

• Suivre un régime.

• Ne pas trop manger. C’est un moyen direct au développement de l’oesophagite.

En outre:

• Il est nécessaire de traiter toutes les maladies inflammatoires à temps et d’assainir les foyers infectieux.

• Nous devons surveiller de près notre propre bien-être. Aux premiers soupçons sur la présence de la pathologie il faut s’adresser au médecin (le gastroentérologue).

L’oesophagite est une maladie courante. D’une manière ou d’une autre, tout le monde en a souffert au moins une fois. Mais si la maladie est grave, accompagnée de symptômes constants, vous ne pouvez pas faire sans assistance médicale.

Heureusement, la médecine moderne permet de trouver avec 100% de précision à la fois la maladie elle-même et les sources de son développement, et à temps pour commencer un traitement efficace.