Radiculite – causes, symptômes, diagnostic, traitement

Радикулит(syndrome radiculaire) est une maladie du système nerveux périphérique qui se produit à la suite de la constriction des racines de la moelle épinière. Le syndrome radiculaire se manifeste par des douleurs aiguës dans le cou, les extrémités (inférieure et supérieure), le bas du dos, la poitrine, ainsi que dans l’abdomen et l’aine.

Selon le foyer de lésions des racines, la radiculite se distingue:
– thoracique
– cervicale supérieure
– cervico-brachial
– lombosacrée, se manifestant sous forme aiguë et chronique.

Radiculite – Causes

Les causes de la maladie sont assez diverses. Les épines de la moelle épinière peuvent être affectées par le développement de maladies infectieuses causées par des bactéries ou des virus. Souvent, la radiculite survient à la suite d’un traumatisme aux racines, de violations des processus métaboliques du corps, d’hypothermie, de spasmes des muscles du dos, de mouvements brusques.

Cependant, le plus souvent, la radiculite accompagne d’autres maladies de la colonne vertébrale, par exemple, l’ostéochondrose, dans laquelle des changements dans les disques intervertébraux sont observés, ce qui conduit à une compression des racines.

Radiculite – symptômes

La radiculite cervicale est caractérisée par des douleurs au niveau du cou et du cou, qui s’aggravent en toussant et en faisant tourner la tête. Il y a une position réflexe de la tête (inclinaison vers l’arrière). Si la sciatique cervicale est provoquée par une ostéochondrose ou une spondylose, la douleur radiculaire est associée à une déficience auditive, à des vertiges, à un étourdissement lors de la marche et à d’autres signes d’altération du flux sanguin vers le cerveau.

Cervico-radiculite est caractérisée par une douleur intense de tir, qui est localisée dans la région de la ceinture scapulaire, du cou et dans les mains. La douleur augmente brusquement avec la toux, l’inclinaison et la rotation de la tête, avec les mouvements de la main.

La radiculite thoracique (lésion des racines thoraciques inférieures et moyennes) est caractérisée par une douleur paroxystique, environnante, dans les nerfs intercostaux, amplifiée par un profond soupir et un mouvement.

La sciatique lombo-sacrée est la plus fréquente. Cette maladie est basée sur des processus dégénératifs dans les disques intervertébraux, les articulations de la colonne vertébrale, les ligaments. Il y a une tendance persistante à l’évolution chronique avec des rechutes fréquentes. La douleur est localisée dans le nerf sciatique et dans la région lombo-sacrée. Augmenter avec le torse, le mouvement et la marche.

Le degré d’expression et la localisation de la douleur dépendent à plusieurs niveaux du niveau où le tronc nerveux ou la racine a été comprimé. Le syndrome douloureux le plus prononcé est noté lors de la compression avec des disques et des tissus denses (hernie mésio-vertébrale). En serrant avec les tissus mous – les ligaments et les muscles, la douleur et sa dynamique de croissance sont moins prononcées.

Radiculite – Diagnostic

La radiculite n’est pas une maladie, mais seulement un ensemble de symptômes qui indiquent l’impact sur l’une des racines de la moelle épinière (31 paires au total). Symptomatologie complexe: douleur, faiblesse musculaire, sensibilité altérée. Les causes de radiculite sont plusieurs – sténose, protrusion et une hernie discale, par conséquent, afin de diagnostiquer avec précision, il est nécessaire de mener un certain nombre d’activités:
– l’inspection (permet de connaître le volume des mouvements et la force musculaire);
– l’élucidation des symptômes (durée, nature et intensité de la douleur, présence de troubles de sensibilité);

Les patients sont assignés:
– L’examen neurologique, qui permet de vérifier l’activité réflexe et la sensibilité.
– Les rayons X pour évaluer les changements dégénératifs dans la colonne vertébrale.
– EMG (une méthode qui détermine le niveau de dommages aux racines nerveuses).
– TDM et IRM (visualiser la présence de racines de compression).

Radiculite – traitement et prévention

Le traitement de la radiculite dépend des causes de son origine et du stade du processus pathologique. Attribuer des analgésiques et des médicaments d’effet irritant (stimulants biogéniques, venin de serpent, vitamine B).

Si la radiculite est causée par des modifications dystrophiques de la colonne vertébrale, des procédures de physiothérapie sont recommandées – électrophorèse et échographie. Une grande importance est l’exercice et le massage. Les patients sont prescrits en acupuncture et en cure thermale.

La prophylaxie de la radiculite consiste à observer le repos et le travail, une activité physique suffisante et une nutrition adéquate.