Vers chez le chaton: symptômes, causes de vers chez le chaton. Que faire si les vers dans le chaton empêchent l’animal de vivre normalement

Invasion Glaive ou helminthiase. Ce diagnostic nous est très familier. Malgré toutes les contre-mesures, aucun de nous n’est à l’abri de la manifestation d’une telle pathologie. Mais ce processus n’est pas unique à l’homme.

Dans la nature, les helminthes utilisent activement de nombreux représentants du monde animal comme porteurs. Les chatons, malheureusement, ne font pas non plus exception à ces règles.

Un organisme petit et encore fragile sert d’habitat idéal pour de tels organismes. Étant donné que ce processus pathologique est très répandu dans l’environnement des chats, examinons de plus près les dangers de l’infestation helminthique et, en passant, voyons comment procéder correctement au traitement vermifuge.. Et nous allons également analyser les causes des vers chez le chaton.

Danger d’invasion helminthique chez le chaton

L’helminthe classique est un organisme nuisible, qui existe uniquement en raison du parasitisme dans le corps du porteur. Dans la grande majorité des cas, cela se produit en mangeant des tissus sains des organes internes et de la lymphe.

Une telle activité néfaste peut conduire à un déséquilibre des systèmes physiologiques de base du corps du porteur, et également causer un certain nombre d’écarts spécifiques qui affectent directement ou indirectement son développement normal et son fonctionnement.. Tout d’abord, le système digestif souffre, ce qui conduit très rapidement à l’épuisement du corps.

En plus du parasitisme direct, l’activité vitale des nématodes est également associée à la libération de substances toxiques dans l’environnement externe. Ce processus se poursuit sans interruption, tout au long de la vie des helminthes. Son résultat est l’émergence de processus destructeurs supplémentaires dans les tissus, ainsi que l’empoisonnement de l’organisme du porteur et la manifestation sur ce fond de diverses réactions allergiques.

Important!Contrairement à l’entérite parmavirus, l’helminthiase féline peut être transmise à l’homme. En même temps, le risque d’infection est très élevé. Pour cette raison, lors du traitement d’un animal de compagnie, l’éleveur doit être extrêmement prudent lorsqu’il s’agit d’un animal malade afin de minimiser le risque d’infection!

Les symptômes de l’infestation par les helminthes d’un chaton

Dans chaque cas spécifique, la nature et l’intensité de la manifestation des symptômes négatifs peuvent varier considérablement. Tout d’abord, cela est dû à l’intensité de l’infection qui, dans les premiers temps, peut ne pas se manifester du tout.

Comme le processus pathologique se développe, la situation peut être aggravée avec une vitesse effrayante. L’organisme de votre animal va commencer à réagir à la multiplication active des parasites. Il y aura des signes spécifiques sur la base desquels l’éleveur sera en mesure de déterminer avec précision s’il y a un problème avec son animal de compagnie.

Un comportement étrange peut indiquer la présence de vers chez le chaton.

Les symptômes peuvent être à la fois prononcés et relativement effacés. Voici une liste des principaux signes d’invasion helminthique chez les chatons.

Vers près du chaton, symptômes:

• Le chaton a l’air léthargique et se fatigue rapidement.

• Dans les masses fécales, il y a présence de parasites ou de leurs larves.

• Le chaton a des troubles intestinaux (alternance de diarrhée et de constipation).

• Le chaton perd brusquement du poids.

• Le chaton a l’estomac enflé et serré.

• Le chaton refuse de manger.

• Les chatons ont des vomissements.

• La laine du chaton perd son ancien éclat sain, sa perte partielle est observée.

• Le chaton a l’air agité et nerveux.

• Le chaton effectue des gestes qui indiquent une démangeaison dans la région anale.

• Le chaton peut avoir une paralysie partielle des membres postérieurs.

• Le chaton a une respiration difficile, alternant avec une toux.

Important!La symptomatologie des helminthiases est similaire à d’autres maladies infectieuses que l’on trouve souvent chez les chats. Par conséquent, des mesures de diagnostic correctes et opportunes deviennent particulièrement importantes dans de tels cas. Une vermifugation erronée avec des préparations pharmacologiques puissantes peut causer des complications sérieuses d’une autre maladie. Cela peut entraîner des conséquences fatales pour la vie et la santé de l’animal. La conduite de toute la gamme d’études diagnostiques précises n’est possible que dans les cliniques vétérinaires spécialisées!

Si vous avez encore des questions sur le sujet: que faire, si les vers ont un chaton, alors cette vidéo vous aidera à les clarifier.

Thérapie de l’invasion helminthique chez les chatons

Les mesures thérapeutiques commencent par la définition correcte d’une espèce de parasite. L’utilisation de médicaments à large spectre est inappropriée, compte tenu de leur forte toxicité. Une définition exacte du type d’invasion helminthique qui permettrait l’utilisation de médicaments à spectre étroit n’est possible qu’en laboratoire, en examinant les selles du chaton.

Les vers qui attaquent les chats sont divisés en 4 types principaux:

• Les helminthes de ceinture.

• Vers ronds.

• Vers du foie.

• Douves plates.

Tous ces types diffèrent dans leur habitat (parasitisme), ainsi que dans la forme et la taille. Avec ce processus pathologique, il est important que l’éleveur sache quoi faire. Si les vers chez le chaton sont observés en quantités énormes, alors vermifugation urgente. Ce processus est un ensemble de mesures visant à débarrasser le corps des parasites, à l’aide d’agents pharmacologiques. Les médicaments sont prescrits par un vétérinaire, sur la base de tests de laboratoire.

Voici les règles de base des chatons vermifuges.

• Les médicaments antihelminthiques sont donnés aux chatons le matin avant d’être nourris.

• La posologie du médicament doit tenir compte du poids et de l’âge de l’animal infecté.

• L’utilisation de médicaments destinés à l’élimination des invasions helminthiques chez l’homme n’est pas autorisée.

• La thérapie anti-ver de chatons doit être effectuée dans un schéma en deux étapes, avec une pause entre les étapes d’au moins 2 semaines.

• Il est possible de commencer la procédure de déhelminthization d’un chaton seulement après avoir atteint l’âge d’au moins 2 semaines.

Comme avec n’importe quelle procédure, vermifuger a un certain nombre de contre-indications qui devraient être discutées directement avec le médecin traitant. Si le chaton refuse de prendre des anthelminthiques, l’éleveur doit utiliser la méthode de l’alimentation forcée. Comment le faire correctement, vous pouvez voir ici:

Prévention de l’helminthiase chez les chatons

Comme les causes de vers chez le chaton peuvent agir différents facteurs. Les mesures préventives visent à réduire au minimum le risque d’invasion helminthique chez vos animaux de compagnie.

Voici leur liste principale.

• Protégez les chatons des promenades dans la rue.

• Gardez les chaussures de ville hors de portée des chatons.

• Éliminer la viande crue et le poisson cru de vos animaux de compagnie.

• N’oubliez pas de vous laver soigneusement les mains avant de toucher le chaton.

• Vérifiez régulièrement la présence de puces dans la fourrure du chaton et prenez des mesures pour les enlever.

• Retirez la toilette des chats à temps.

• Effectuez un déparasitage préventif au moins une fois par an.

Si ces mesures sont suivies, vos chatons seront toujours en bonne santé et amusants. Si vous avez encore des questions sur le sujet: les causes des vers chez les chatons, alors écrivez-les nous via le formulaire de feedback, et nous essaierons d’y répondre.